Un vendredi d’été sur la plaine du festival Rock Werchter

Si j’ai passé ce vendredi à Werchter, c’était surtout, à la base, pour la présence des Killers sur l’affiche. Eh bien je n’ai pas été déçue. Du tout.

Malgré les complications pour arriver sur le site du festival, avec les Killers déjà en fond sonore dans la voiture, on est parvenus sans encombre sur la plaine (un poil en retard), et on a même réussi à retrouver des amis. Niveau temps, je pense que pour la durée du festival (quatre jours, du 2 juillet au 5 juillet), les organisateurs et les festivaliers ont beaucoup de chance! Il fait même limite trop chaud, il y a un soleil de plomb, et à moins d’avoir une crème solaire efficace, on peut dire bonjour à de douloureux coups de soleil.

Rock Werchter 2009

Le programme de ce vendredi était alléchant. Bon, en dehors des Killers, Coldplay m’intéressait (même si je les avais déjà vus en 2003 et que j’avais trouvé que leur concert manquait d’ambiance), Amy MacDonald aussi… Mais pour faire plus court, voici le programme complet du vendredi :

MAIN STAGE

[ 23:00 – 00:30 ]COLDPLAY
[ 20:50 – 22:20 ]THE KILLERS
[ 18:55 – 20:10 ]BLOC PARTY
[ 17:20 – 18:20 ]ELBOW
[ 15:45 – 16:45 ]AMY MACDONALD
[ 14:15 – 15:15 ]WHITE LIES

[ 12:45 – 13:45 ]JUST JACK

PYRAMID MARQUEE

[ 23:20 – 00:10 ]LADY GAGA
[ 21:45 – 22:45 ]ARSENAL
[ 20:10 – 21:10 ]JASON MRAZ
[ 18:35 – 19:35 ]THE STREETS
[ 17:00 – 18:00 ]M.WARD
[ 15:25 – 16:25 ]PRISCILLA AHN
[ 13:50 – 14:50 ]HENRY ROLLINS – SPOKEN WORD

Voici donc tout ce qu’on aurait pu voir et entendre, et en gras, ce que l’on a vraiment entendu. Vu le temps, ç’aurait été du gâchis d’aller s’enfermer dans le châpiteau de la Pyramid Marquee (là où j’avais vu An Pierlé en 2006). Et du fait qu’on s’est vaguement égarés, on a manqué Just Jack (qui était pas mal, il paraît).

Amy MacDonald c’était plutôt bien, mais son anglais écossais était très difficile à comprendre (et elle ne parvenait pas à couvrir le bruit ambiant), donc je n’ai pas la moindre idée de ce qu’elle a pu dire au public. Les gens à l’avant avaient l’air contents… Je suppose qu’elle a dû leur dire que le public de Werchter était terrible et qu’elle était trop contente d’être là :) Je dois dire que je ne connaissais pas sa musique, à laquelle j’ai moyennement accroché… Et on sent qu’elle est encore novice sur une scène de cette ampleur. Après elle, ce sont Elbow et Bloc Party qui ont suivi, les deux étaient sympas mais pas de coup de coeur pour moi : j’ai préféré les entendre de plus loin et en profiter pour traîner sur la plaine du festival et acheter un t-shirt souvenir. Très joli d’ailleurs :p Puis j’ai pu noter que la nourriture et les boissons s’étaient diversifiées depuis mon dernier Werchter (en 2006). J’ai bien aimé les côtés « manger sain » en tous cas. Je trouvais que c’était une initiative plus que sympathique.

Dans les cadeaux des sponsors, hors des chapeaux traditionnels Humo pour se protéger du soleil, cette année, comble du chic, Het Nieuwsblad offrait généreusement un genre de bonnet rose, en forme de sein, agrémenté d’un teton en plastique rose un peu plus foncé… :p Je vous dis pas la tête de vainqueur que les gens qui le portaient vraiment avaient. Mais bon, il était marrant, ce bonnet. J’en ai ramené un (mais je compte pas le porter :p). Le même journal offrait aussi généreusement une poitrine gonflable… Oui oui.

Puis, à 20h50, TADAAAAAAAM! Les Killers arrivent sur scène. Des palmiers, des fleurs derrière eux. Et eux, sapés en costume. Nickel. Je dois avoir commencé à écouter ce groupe aux alentours de 2005 ou 2006, je ne sais plus… Et fait étrange, je n’avais jamais vu leur tête, pas la moindre idée de ce à quoi ils ressemblaient. Et bon, le chanteur, il est plus que pas mal :p Mais bon, ce n’était pas pour ça que j’étais là, hein. Alors, franchement, à mes yeux, ils ont mis le feu au public. Ils ont rempli l’espace de la scène et l’espace sonore. Sincèrement, j’ai été sciée… Ils ont bien entendu joué Mr Brightside (qu’Amy MacDonald avait déjà fredonné plus tôt dans l’après-midi), ils ont joué Dustland Fairytale, Day and Age, Somebody Told Me, Spaceman, When You Were Young… plein plein plein de superbes chansons. Je suis encore plus amoureuse de leur musique qu’avant (et j’ai eu du mal à m’en sortir, jusqu’à ce matin, je chantais encore leurs chansons à tue-tête sans motif particulier).

Alors, je vous propose maintenant deux petites vidéos du groupe, afin de vous rendre aussi fan que moi (si c’est possible :)) : Dustland Fairitale (elle est un peu lente à démarrer mais elle vaut la peine).

Sent to the valley of the great divide
Out where the dreams all hide.
Out where the wind don’t blow,
Out here the good girls die.
And the sky moves slow
Out here the bird don’t sing
Out here the field don’t blow
Out here the bell don’t ring
Out hear the bell don’t ring
Out here the good girls die
Now Cinderella don’t you go to sleep, it’s such a bitter form of refuge.
Why don’t you know the kingdoms under siege and everyone needs you
Is there still magic in the midnight sun, or did you leave it back in ’61?
In the cadence of a young man’s eyes.
Out where the dreams all hide

Et aussi un live de Somebody Told Me, même si ce n’est pas le bon festival et que ça date de 2005, ça donne une idée quand même :)

Après eux, petit interlude, et puis c’est Coldplay qui fait son entrée. Autant vous le dire directement, entre le concert de 2003 et celui-ci, le groupe a beaucoup changé : Niveau occupation de la scène et spectacle, ils sont devenus très forts, avec un Chris Martin qui courrait dans tous les sens, complètement fou ! J’ai apprécié le fait qu’ils fassent diverses références aux Killers (j’étais toujours sous leur charme donc :p), comme le fait qu’il était difficile de passer après eux, ou quand au beau milieu d’un de leurs morceaux, Chris Martin a commencé à chanter « I’ve got a soul but I’m not a soldier, I’ve got a soul, but I’m not a soldier »… Ils ont joué également divers de leurs morceaux les plus célèbres, notamment Yellow, qui a profité d’un éclairage assorti. Et The Scientist, que je n’avais plus écoutée depuis très longtemps et qui est toujours aussi belle… Coldplay a par ailleurs été le seul groupe à rendre hommage au King of Pop, Michael Jackson, ce vendredi sur la Main Stage… Après avoir demandé au début de leur concert au public de faire du bruit pour la star, Chris Martin a chanté sa version de Billie Jean. Coldplay, résolument un groupe très sympathique aussi…

Objectivement, il semblerait qu’ils aient même plus chauffé la scène et le public que les Killers… C’est juste que la musique de Coldplay a toujours eu tendance à me lasser, alors que je ne me lasse pas des Killers, qui ont toujours l’art de me surprendre par l’un ou l’autre refrain… Qui me frappent toujours par l’une ou l’autre phrase, et qui me marquent plus que le groupe anglais. Les Killers, qui rappelons le, sont originaires de Las Vegas, ont réussi à ce que leurs chansons n’aient pas encore quitté ma tête depuis vendredi.

En tous cas, dès qu’ils refont un concert, sur Bruxelles, sur Lyon, ou même sur Paris, j’y cours, j’y vole. Ils m’ont plus que convaincue. Vous l’avez bien compris, je crois.

Publicités

2 réflexions sur “Un vendredi d’été sur la plaine du festival Rock Werchter

  1. Nel dit :

    Haaa Werchter, effectivement ça devait être pas mal… Si ça avait pas été aussi cher cette année j’aurais sûrement été faire un tour :) Mais faut financer le petit voyage à Londres :p
    En tout cas Somebody Told Me elle est super efficace en live :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s