Twitter, ton univers impitoyable

Alors, comme je vous l’avais annoncé dans un billet il y a quelques mois, j’ai un compte Twitter. Waw. De l’utilité de Twitter, je ne suis pas sûre d’avoir encore tout compris. Je dirai qu’il s’agit d’un formidable moyen de communication, efficace, de grande ampleur et rapide (voire instantané, comme on l’a vu avec le décès de Michael Jackson). Mais je ne suis pas ici pour vous décrire en long et en large Twitter. Aujourd’hui, j’ai plutôt envie de regarder de plus près le microcosme que j’observe depuis quelques mois sur le site.

Déjà, j’ai remarqué (il ne fallait pas être extrêmement doué pour le faire, soyons réalistes) que les francophones ont tendance à utiliser l’outil comme un genre de chat, pour avoir un échange qui s’apparente à une conversation avec phrases d’au maximum 140 caractères, en plus de la transmission générale de liens, ou autre petites news. Je n’ai pas pu étudier la situation chez les autres, et donc, je n’en parle pas, des autres.

Puis, Twitter, c’est une petite « famille », organisée autour de ses rituels, tels que le « FollowFriday » qui permet à un utilisateur de présenter les personnes qu’il juge intéressantes à suivre pour les autres, le RT (qui fait office d’écho dans la grande vallée Twitter), le « musicmonday », etc. Twitter aime parler de Twitter, peut on aussi remarquer… Les Trending Topics, dont j’ai déjà parlé ici dans le cadre du décès du King of Pop, sont aussi sujet à discussion. Les utilisateurs se demandent pourquoi un certain thème apparaît dans les trending topics, et contribuent ainsi à lui faire garder sa position dans cette liste. A noter que Michael Jackson s’y trouve toujours à l’heure où j’écris ce billet (programmé pour cause de vacances), mais il a été détrôné impitoyablement par Harry Potter récemment. Comme quoi, Harry Potter est plus fort que le Roi de la Pop. Voilà, c’est dit. Un sujet chasse l’autre, en fonction de l’actualité, ou des buzzes qui circulent en permanence sur la toile.

A côté de cela, il y a la course avide de certains aux followers, c’est à dire aux abonnés à leurs mises à jour. Certains chassent le follower comme d’autres auraient chassé une antilope durant la préhistoire. Ce qui est amusant, c’est de voir les pauvres imbéciles que l’on découvre en cliquant sur un des sujets les plus discutés de Twitter (les fameux trending topics donc). Certains n’ont rien de mieux à faire qu’augmenter leur visibilité en prenant simplement comme statut un enchaînement sans suite de tous les trending topics… J’ai un peu de mal à comprendre leur but, et si ces gens gagnent des followers avec cette technique, alors je comprends encore moins. La course aux followers, c’est un peu comme la course aux amis Facebook qui sévissait il y a quelque temps. J’ai lu pas plus tard qu’hier une phrase dont l’idée était « si t’as moins de 200 amis sur Facebook, tu n’existes pas », ou quelque chose dans le style. Apparemment, la même chose existe sur Twitter. Et même, le site de micro-blogging est encore plus vicieux, en n’instaurant pas automatiquement la réciprocité des demandes d’amis. Je m’explique. Si vous ajoutez Brol comme ami sur Facebook et que celui-ci accepte, vous apparaîtrez chacun dans la liste d’amis de l’autre, on est d’accord. Avec Twitter, je te suis, mais ça n’implique pas que tu me suives en retour. Et donc voilà. On peut déterminer la pseudo popularité d’un Twitterien en comparant son nombre de followers avec son nombre de followings… Et avec des outils comme FriendorFollow, on peut désormais avoir la liste des gens que l’on suit, mais qui ne nous suivent pas, ce qui peut aigrir certains. En même temps, il ne faut pas se leurrer : il y a de fortes chances que lemonde_fr n’en ait juste rien à faire de nos mises à jour passionnantes concernant notre goûter. On voit naître dans tous les coins des articles du genre « comment devenir la star de Twitter? » et autres classements des utilisateurs « à suivre ».

Puis, on a les petites guerres qu’on suit de dehors, sans même les comprendre. Des gens qui s’insultent, s’attaquent, sans que l’on comprenne vraiment le pourquoi du comment. Puis, on a ceux qui prennent position, ceux qui veulent calmer le jeu, ceux qui observent et qui ne disent rien. Une tempête dans un verre d’eau. Twitter est un microcosme à lui tout seul, il réunit des personnes qui ne se seraient probablement jamais croisées dans la vraie vie, des gens qui ont parfois des visions totalement opposées du monde, et pour qui la « cohabitation » sur le net peut se révéler difficile…

Quand je regarde ma timeline, parfois, j’ai l’impression d’observer un univers fascinant à regarder. Les petites guerres s’estompent, se perdent dans le bas de la timeline, avant de disparaître, et de laisser la place à des infos de dernières minutes, perdues dans le flux d’une private joke entre deux autres utilisateurs, le lien vers un nouvel article posté sur un blog, etc. C’est un courant sans fin. Twitter peut avoir beaucoup de défauts, mais une chose est sûre, j’ai découvert pas mal d’horizons différents, de gens passionnants depuis que j’y tweete, et ça, c’est très enrichissant, vu que je n’aurais pas eu l’opportunité de les côtoyer en dehors de la twittosphère.

Et puis, tant que je suis là :) Suivez-moi sur Twitter !

PS : A lire : Les 46 étapes de l’accro à Twitter, où en êtes-vous?, sur Rue89.

Publicités

11 réflexions sur “Twitter, ton univers impitoyable

  1. lilou dit :

    Tu as très bien resumé la twittosphere et les tensions qui peuvent découler du non following …
    Et puis cette course au followers qui parfois est tout de même pathétique … Ca me fait penser à certaines personnes qui reduisent au max leur nombre de following mais réclame du followers , c’est sur  » ça fait influent ! « 

  2. M1 dit :

    Si on n’est pas sur Twitter, on a râté sa vie? : ) J’ai un compte mais il est dans le coma, je ne vois pas trop l’utilité si je ne suis pas dans un avion qui va se crasher ou dans une émeute à Téhéran !

  3. Caro dit :

    @ tous : merci :)

    @ M1 : Oulà, non, loin de là ^^ Comme je le dis au début du post, le but de Twitter m’échappe toujours :p C’est marrant de patauger dans la Twittosphère et de l’observer, mais je ne juge pas Twitter comme un élément indispensable à ma vie et à ma santé d’esprit (vraiment pas :)). (Par contre tu me fais peur, mon post t’a vraiment fait penser çà?)

    Et je comprends ton point de vue sur l’utilisation du truc… même si pour que ton tweet touche beaucoup de monde, il vaut mieux que tu aies un large public de followers au départ pour diffuser l’information, sinon ça ne fera aucun bruit et ton information ne sera pas répercuté… Du coup, tu dois construire ton public :) Bref, c’est complexe :) Si tu dis des choses passionnantes mais que personne ne les écoute, c’est quelque peu frustrant…

  4. M1 dit :

    caro @ pas de panique, parait que près de 90% des « twittés » ne twittent pas et que les français et les francophones sont réfractaire à cette interface ! je me contente de mon blog et des blogs amis, je n’ai aucune envie de me construire un public, je ne m’appelle pas Ashton Kutcher ou Lindsay Lohan : ) Non non, c’était pour déconner, j’avais bien deviné que Twitter n’est pas un élément essentiel a ton existance, mais j’espère par contre que t’auras ta Rolex à 50 ans ? : )

  5. Caro dit :

    Nan, je crois pas non plus pour la Rolex :( Zut zut ma vie est fichue, tu crois? :)

    (en même temps Ashton Kutcher et Lindsay Lohan, je ne suis pas sûre qu’ils disent des choses intéressantes donc, c’est pas plus mal que tu sois pas comme eux, je crois)

  6. Serge dit :

    En même temps personne n’a jamais dit qu’il fallait « Twitter » 27 fois par jour pour que le truc soit utile… Quand tu choisis bien ceux que tu suis c’est une excellente source d’information, à la fois sur ce que tes amis font de beau, la guerre mondiale dans le monde, les nouveautés de Microsoft et, oui, pour ceux que ça intéresse, la vie tellement passionnante de Lindsay Lohan :-)

  7. M1 dit :

    caro @ pas de concessions avec la Rolex ! j’espère que d’ici là t’auras aussi des followers qui te prêteront leurs yachts : )
    je pense que le toy boy de Demi Moore s’était vanté y a pas longtemps d’avoir un million de followers ou un truc dans le genre ! Y a du gros niveau chez Twitter !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s