Inglourious Basterds

Tout le monde parle du nouveau film de Quentin Tarantino, Inglourious Basterds. Et moi, je ne suis pas certaine d’avoir vu un film de ce cinéaste en entier avant celui-ci. Kill Bill ou Pulp Fiction, pas vus (j’y remédierai très vite!). Mais si tout le monde parle d’une oeuvre, j’ai toujours tendance à croire que d’une manière ou d’une autre, elle est marquante, originale et que peut-être, elle mérite un tel engouement, positif ou négatif. A vérifier. Donc, mercredi soir, pour moi, c’était Inglourious Basterds à l’UGC Toison d’Or, à Bruxelles.

inglourious-basterds_300

Déjà, j’ai été séduite par la musique du générique de début, où le casting était présenté sobrement sur fond noir. Comme avant. La bande son m’a énormément plu, du début à la fin. D’ailleurs, je vais me la procurer! Le film était très bien construit, bien narré, très vif. On ne s’ennuie pas (même si la fatigue peut nous rattraper le temps de quelques minutes, volées au film), et on est pris dans le long métrage, découpé en chapitres. Comme on a pu le lire ailleurs, le film ne respecte pas la réalité historique. Et je trouve que ce n’est pas plus mal : déjà il y a un effet de surprise, de l’innovation. Puis ça rend les choses plus « drôles ». Pourquoi « drôles »? Parce que dans ce film, qui se déroule en France durant la seconde guerre mondiale, Hitler est tourné un peu en ridicule, que Brad Pitt ne joue pas le « beau gosse » de service comme il le fait parfois (ce qui m’irrite), mais plutôt un contre-emploi parfaitement réussi, et que Mélanie Laurent se défend très bien face à tout ce joli monde.

Un groupe d’BasterdPitt2Bighommes, les « Inglourious Basterds », dirigés par un Brad Pitt très intéressant, ont pour mission de ramener des scalps nazis à leur chef.  Un gradé SS, « le chasseur de Juifs », fait tout pour mériter son surnom, en traquant ses proies en permanence. Une jeune fille Juive voit sa famille saccagée sous ses yeux et se retrouve à la tête d’un cinéma parisien. Le tout s’entremêlant sur fond de guerre, de nazisme, de saluts au Fürher, et de sang. De beaucoup de sang. Un rien trop.

N’étant pas une spécialiste de Quentin Tarantino, je ne vous fournirai pas de comparaison métaphysique avec ses précédents films. Mais je vous encourage à aller voir celui-ci. Bien que parfois trash, souvent sanglant, il était très intéressant et bien rythmé. Et surtout, je n’étais pas la seule à penser cela. Fait très rare, à la fin du film, la salle a applaudi. Et je ne vois pas cela souvent. La dernière fois, il me semble que c’était lors de la projection de Million Dollar Baby.

A voir, donc!

Publicités

11 réflexions sur “Inglourious Basterds

    • Caro dit :

      Le fait est que je ne connais pas QT, donc je ne m’attendais déjà à rien de particulier en allant voir le film.

      Je viens de lire ta review, je suis totalement d’accord avec le fait de voir le film en VO rien que pour l’accent de Brad Pitt ! Sinon peut-être un peu long mais dans mon cas c’était surtout lié au fait que je suis allée le voir plus tard et que j’étais crevée. Mais honnêtement, j’ai passé un bon moment !

  1. bananabomb dit :

    Content que tu ais apprécié ce film :)

    Ce qui est « drôle », c’est que les néophytes tarantiniens semblent dans leur grande majorité avoir aimé le film, là où les spécialistes sont beaucoup plus partagés. Moi je fais partie de ceux qui ont aimé, donc je ne me plains pas ^^

    Enfin, si tu as aimé l’OST d’Inglorious Basterds, tu ne devrais pas être déçue (au moins sur ce plan là) par les films précédents de QT ;-)

    • Caro dit :

      Je ne me plains pas non plus, du coup :) Et je crois avoir remarqué pareil : c’est cool d’être néophyte !

      Dans l’absolu, je me dis qu’il faut que je voie quand même les autres, surtout Kill Bill et Pulp Fiction. Pour ma culture générale :) mais de fait, je connais déjà l’OST de Pulp Fiction que j’aime beaucoup.

  2. bardamu dit :

    et bien moi, c’est tout l’inverse, quand tout le monde parle d’un film, c’est très rare que j’aille le voir. Ce qui plaît au plus grand nombre me plaît rarement et les critiques professionnels de cinéma, au demeurant souvent plus incultes que le premier cinéphile venu, nagent trop souvent dans la complaisance et le copinage pour que leurs avis soient dignes d’intérêt.

    Perso, la bande-annonce de ce film m’a laissé de marbre et ne m’a vraiment pas donné envie de le voir. A vrai dire, depuis kill bill, qui n’est qu’une longue suite de clins d’oeil à de meilleurs réalisateurs que lui (Sergio Leone, Kenji Misumi, etc.), Quarantino manque vraiment d’inspiration.
    En revanche, la bande-son que j’ai écoutée est très bien, comme toujours dans ses films.

    • Caro dit :

      Ce qui plaît au plus grand nombre ne me plaît pas toujours non plus :). Je n’ai par exemple jamais compris l’engouement pour Titanic… Et en sachant que je n’apprécierais sûrement pas, j’ai quand même voulu le voir, d’abord pour m’en faire une idée basée sur mes impressions et puis même, pour savoir ce qui fait un tel effet aux foules. Pareil que toi, je ne me fie pas aux critiques pros (que je lis rarement) mais quand je vois une masse se jeter sur un film, ma curiosité me pousse à voir ce qui génère tant de bruit et si c’est bien justifié.

      Pour « Inglourious Basterds », je n’ai pas arrêté d’entendre ce titre dans des conversations, et tout naturellement j’ai voulu le voir de mes propres yeux. Je t’avoue que je suis rentrée dans la salle sans la moindre idée du thème du film, sans avoir vu la bande-annonce, rien (Pour une fois je n’avais rien lu à son propos). Donc je l’ai vu sans idée préconçue sur ce qu’il devait/allait être. Ce qui peut aider, c’est certainement mon côté néophyte du monstre Tarantino. Sincèrement, comme première approche du cinéaste, j’ai apprécié (on en reparlera quand j’aurais vu Kill Bill et ses amis).

  3. M1 dit :

    Là on est bien d’accord : )
    Et très vrai pour Mélanie Laurent, elle joue très bien, et pourtant.. je ne suis pas son premier fan !
    Diane Kruger aussi est redoutable ; )

  4. Serge dit :

    Pour moi c’est Christoph Waltz qui fait tout le film… Je l’ai beaucoup aimé, plus que Kill Bill, et je le trouve tout à fait dans la lignée des précédents.

  5. Vincent dit :

    «Comme on a pu le lire ailleurs, le film NE RESPECTE PAS la réalité historique» «je trouve que ce n’est pas plus mal».

    Bien sûr qu’il ne la respecte pas. Est-ce que ces critiques que vous avez lus croyaient qu’il s’agissait d’un défaut?!? Ce film est fantaisiste, vous l’aurez remarqué. Ce film ne traite donc pas de la deuxième guerre mondiale, mais de l’idée qu’on s’en fait. Pour la même raison qu’il y a de la musique qui date de plusieurs décennies après la guerre dans la bande sonore. Cette musique a été choisie pour les émotions ou idées qu’elle communique et non pour recréer l’ambiance de l’époque ou faire années 40.

    Respectueusement, un grand amateur de Quentin Tarantino

    • Caro dit :

      C’était loin d’être une critique de ma part. Par ces mots, je voulais juste dire que justement j’avais fortement apprécié la fantaisie que le réalisateur a insérée dans le film, en ne s’accrochant pas comme d’autres à la réalité historique. Par rapport à si les critiques que j’ai lues présentaient cela comme un défaut, je ne crois pas. Mais il s’agit d’une information pour préparer le spectateur, je crois, qui peut se dire « ok je connais l’histoire », alors qu’en fait, non, il ne sait rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s