Shutter Island

Je fais un article court, car je manque cruellement de temps pour l’instant et surtout, surtout, je présume que vous n’avez pas attendu que j’arrive avec cet article pour aller voir ce superbe film.

J’avais envie de voir Shutter Island depuis un moment déjà. Le bouche-à-oreille a été plus que performant sur ce coup-là. Pas une personne que je connaisse qui soit allée voir ce film ne m’en a dit du mal. Les commentaires étaient éloquents. En gros, l’idée, c’était « sur le cul ». Et ça a été mon verdict également. Je suis allée le voir sans avoir lu le roman, sans même avoir lu le résumé. En gros, sans même connaître grossièrement la trame du film. Rien.

Je savais juste quatre petites choses :

  • Film de Martin Scorsese;
  • Avec Leonardo DiCaprio;
  • Pas une comédie, ambiance lourde;
  • Basé sur un roman apparemment très bien que je n’ai pas lu.

C’est tout.

Et Bam. Ca n’a pas raté : comme les autres, j’ai pris ce film en plein dans la figure. Surprenant, prenant, haletant, tout ce que vous voulez. J’étais suspendue à l’histoire, et j’ai véritablement adoré le tout : l’ambiance, les personnages, tout. Aucun bémol (et croyez-moi, c’est plutôt rare). Prenez par exemple Alice au Pays des Merveilles. C’était bien joli, je ne le nie pas, la 3D très sympa aussi (même si je testais et que ça ne change pas ma vie), mais en quelque sorte, le film est passé au-dessus de ma tête : je l’ai vu sans particulièrement être plongée dedans (la 3D m’a certainement distraite) et puis je suis sortie, et voilà (il faut dire aussi que Tim Burton et moi, c’est plutôt platonique comme relation : j’ai aimé Edward aux Mains d’Argent mais j’ai dormi comme un bébé durant Big Fish. Et je n’en ai vu qu’un seul autre de lui). Shutter Island, il a laissé une trace après le générique. Et vraiment : Waw.

Tout ça pour vous dire que si comme moi, vous avez remis ce film au lendemain, il est temps d’y foncer dès aujourd’hui.

Et quant à Leonardo DiCaprio, c’est impressionnant de voir ce qu’il est devenu quand on le compare au bellâtre qui faisait chavirer les coeurs des adolescentes et les paquebots. Il a réussi à parfaitement négocier le tournant et à même changer de public-cible. Impressionnant, ce type. Vraiment.

Et sinon, dedans, il y a Michelle Williams, alias Jen Lindley de Dawson :) Si si!

(NB : En même temps, DiCaprio, je ne l’avais pas aimé dans Titanic, d’abord. Il était bien mieux dans le Roméo et Juliette de Baz Luhrmann :p)

Luhrmann

Publicités

8 réflexions sur “Shutter Island

  1. Duck6975 dit :

    Ah, ah, ben alors j’aurai le mérite d’être le premier à te dire que ce n’était pas génial… Et toute la troupe avec laquelle j’y étais allé était d’accord: la fin trop fermée laisse une petite déception. A part cela (et celle qui avait dévoilé l’intrigue au bout de vingt minutes), mes amis ont plutôt tous passé un bon moment, mais cela ne restera pas dans les mémoires.
    Aussi, je tiens à ajouter que l’ambiance pesante joue beaucoup dans les qualités du film; et il est des gens (comme moi) qui s’identifient très peu aux personnages, et donc l’ambiance, ça prend rarement. Résultat: ce film, je l’ai presque déjà oublié… :(

  2. M1 dit :

    L’été dernier, lorsque j’avais su que Martin Scorsese bossait sur l’adaptation de Shutter Island, j’avais immédiatement pris le roman de Denis Lehane dans mes lectures d’été. J’ai adoré le livre et j’ai encore plus adoré le film parce qu’il restitue admirablement bien l’ambiance et le suspense. Je te recommande vivement cette lecture !

  3. Caro dit :

    @Duck : pas cool qu’on t’ait dévoilé la fin. Je pense qu’effectivement ça m’aurait pas mal gâché le film… C’est aussi le retournement qui m’a beaucoup plu. Niveau de l’ambiance, je ne sais pas si c’est une question d’identification en tant que telle… C’est plutôt que je rentre dans le film, que je « subis » son ambiance, mais sans pour autant m' »identifier » aux personnages. Mais bon, je comprends ton point de vue aussi. Il faut aimer :)

    @M1 : en fait, c’est toi qui m’en a parlé le premier : tu as commenté un post ici il y a un sacré moment en me parlant de ce film et quand je l’ai vu à l’affiche, j’y ai repensé :) Je tenterai l’aventure du livre mais pas tout de suite : le film est encore trop frais dans mon esprit. En général je n’aime pas faire les choses dans cet ordre, d’abord le film puis le livre. ça m’impose la manière de voir du cinéaste alors que j’aurais certainement imaginé les choses autrement :) mais quoi qu’il en soit, je vais tenter de le trouver pour comparer ! Merci pour ton conseil avisé en tous cas!

  4. M1 dit :

    Tout à fait ! je me rappelle t’en avoir parlé l’été dernier : ) et moi aussi j’aime lire puis regarder le film, même si pour « Just like Heaven », j’avais fait le contraire, et c’est comme ça que j’avais découvert Marc Levy : )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s