Et surtout ne te retourne pas…

C’est avec ce roman que je découvre Lisa Unger. Et surtout ne te retourne pas… m’a plutôt bien plu, même si ce thriller ne va pas marquer ma mémoire plus que cela. C’est un livre qui se lit rapidement, on veut connaître la suite, on veut savoir ce qu’il en retourne et comprendre ce qui a fait exploser ce couple stable et plutôt aisé… L’explication se tient, mais certains passages ne sont pas assez creusés selon moi. J’aurais peut-être voulu lire  un « prequel » à ce roman et apprendre dans le détail comment Marcus Raine s’était retrouvé là, marié à Isabel Connelly, écrivain. Mais bon… :p

Alors, voici un petit résumé du roman : Isabel et Marcus (dont je viens de vous parler) sont le couple new-yorkais parfait. Elle est un écrivain au talent reconnu, il a créé une boîte de jeux vidéos qui marche du tonnerre. Ils vivent dans un magnifique appartement, sont ensemble depuis six ans et se sont mariés très rapidement après leur rencontre… Marcus a vécu jusqu’à 18 ans en République Tchèque puis a quitté son pays pour réussir aux USA. Un matin comme les autres, il quitte leur appartement pour aller travailler. Mais il n’y reviendra pas. Isabel se lance dans une enquête pour retrouver son mari alors qu’elle sent déjà que son monde est en train de s’effriter. Agressée par des agents du FBI (elle apprendra par la suite qu’il s’agissait de faux agents), Isabel retrouve son appartement mis à sac. Elle reçoit un étrange SMS de son mari, lui demandant de l’oublier et de ne pas chercher à le retrouver ». Malgré cela, la jeune femme ne renonce pas et poursuit sa piste, qui va l’emmener à Prague, à ses risques et périls…

Ce roman est bien mené, bien rythmé. L’auteur alterne différents points de vue afin de nous donner une vue d’ensemble de l’intrigue : on passe de Isabel à Marcus en passant par Linda, la soeur aînée d’Isabel. Comme je l’ai dit dans mon introduction, il ne s’agit pas d’un roman inoubliable mais plutôt d’un chouette thriller à lire en vacances, sur une plage, dans une voiture, un avion ou un train. A mon avis, je me laisserai tenter par d’autres romans de l’auteur. Vous avez déjà lu Lisa Unger ? Vous me conseilleriez lequel pour continuer ma découverte ?

Publicités

5 réflexions sur “Et surtout ne te retourne pas…

    • Caro dit :

      Il se laisse lire mais est loin d’être mémorable :) Aussitôt fermé, aussitôt oublié. Mais tu passes un chouette moment malgré tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s