Personne ne veut que je fasse du sport !

Ou presque. Si si, je vous assure. Bon, déjà, ado, mon médecin m’a dispensée des cours de gym à cause de mes genoux. Je vous le dis tout de suite, je ne me suis pas plainte : le cours d’éducation physique était en général celui qui faisait chuter ma moyenne. J’ai de grands souvenirs de barres asymétriques, d’enchaînements de danse totalement hasardeux, de rubans, de piscine, bref. Vous aurez compris que je suis loin d’être une grande sportive.

Je suis sportive comme un panda :)

Depuis quelques années, à chaque fois que je vois un médecin, à la question « Et vous faites du sport? », je me sens de plus en plus coupable de répondre « je marche et puis je monte les escaliers, parfois (quand l’ascenseur n’arrive pas assez vite/est en panne) ». Du coup, à chaque rentrée, je me dis, pleine de motivation, « cette fois c’est la bonne ». Il y a deux ans, j’étais motivée pour faire du badminton. C’était complet partout, j’ai fait trois ou quatre MJC à Lyon, à chaque fois je me prenais des râteaux : apparemment, le badminton, c’est le truc hype qui était rempli en 10 minutes (j’exagère à peine). A la plus grande MJC du centre de Lyon (salle des Rancy, du côté de Garibaldi), on n’a même pas essayé. C’était un samedi matin, inscription à partir de 9h. On est arrivés vers 8h30, fiers. Puis, on a vu la file. On était déjà moins fiers. On a marché pour voir la fin de la file. On a parcouru ainsi trois pâtés de maison. On s’est regardés, on a repris le métro et on est retournés dormir. Jamais vu une chose pareille.

C’est ainsi que, cette année-là, je me suis retrouvée à faire du yoga (et ce n’est pas fait pour moi : là-bas, quand je me marrais du ridicule de certaines postures ou juste de ma manière de les réaliser, je ne trouvais pas un sourire amusé : tout le monde était à fond dans le trip sauf moi). Et bon, saluer le soleil, je crois que ce n’est juste pas ma manière de faire du sport. Les mois d’hiver ont eu raison de moi : pas passionnée par l’activité, le froid, l’obscurité, la marche pour y aller. Bref, on a abandonné comme des lâches (par ma faute).

La file devant nous ce soir (il y avait l’équivalent de la même chose derrière)

L’an dernier, j’ai voulu m’inscrire à une activité mais ça a foiré (je vous avoue que je ne sais plus pourquoi). Et cette année, pleine de bonne volonté après avoir eu de très bons échos sur l’aquagym de la part de ma mère et de ma soeur, hop hop, j’ai décidé de faire ça à la MJC près de chez nous, celle où on avait fait du yoga. Je suis partie dès que j’ai terminé de bosser (j’étais en télétravail pour la journée). On a dû arriver sur place à 17h45, pour un début des inscriptions à 18h. Honorable (de toutes manières c’était impossible d’être là plus tôt avec le boulot). On fait une file qui était déjà longue d’une bonne soixantaine de mètres et qui s’allonge à vue d’oeil. On papote peu à peu avec les voisins de queue, très sympathiques. Des femmes qui veulent aussi faire de l’aquagym en soirée. Mais bon, il y a quatre créneaux, on est encore confiantes… Après une attente de 2h20, on s’entend dire que tout est complet… Cela s’est joué à pas grand chose, mais bon… Quand même. On s’est toutes inscrites sur file d’attente… Mais la dame de la MJC semblait dire qu’on devrait chercher ailleurs (elle était super rassurante en fait :p)… C’est donc ainsi que, cette année encore, je risque de ne pas faire de sport. Je vous avoue que j’étais bien dégoûtée (et je le suis encore). Mais bon, les dieux se sont ligués contre moi, je ne vois pas d’autre explication.

Alors, oui, on a toujours ce projet de faire du badminton en louant un terrain ou de faire du jogging, mais bon, vous savez aussi bien que moi que c’est le genre de truc qu’on fait quelques fois puis bon, les séries reprennent et il fait froid, on n’y va pas aujourd’hui, il pleut, on ira demain… Demain, on a autre chose à faire et pouf, on ne fait pas de sport (je connais super bien la technique, j’ai dix années de pratique intensive :)). Heureusement, l’an dernier, je me suis acheté un stepper chez Décathlon, ça ne change pas la vie mais c’est toujours mieux que rien… Et puis sinon, il y a le super article d’Une fille ordinaire pour perdre son petit ventre et autres joyeusetés sur son blog.

Vous, vous arrivez à faire du sport ? Ou comme pour moi, les éléments se liguent contre vous ?

Publicités

6 réflexions sur “Personne ne veut que je fasse du sport !

  1. Hébus de Troy dit :

    Ah, le sport, entre les bonnes résolutions les clubs trop chers, trop pleins, trop mal situés pour être pratiques (pour nos besoins j’entends), les assos victimes de leur succès… Ça devient parfois un sacerdoce pour parvenir à pratiquer.
    Pour ma part j’en ai fini des salles de remises en formes et je me contente de soulever et déplacer ma petite personne (bon, je l’avoue pas si petite que ça) et j’ai ainsi pu acquérir des comportements qui, pour avoir été des choix, sont aujourd’hui des réflexes. Des petits trucs tout bêtes comme prendre les escaliers plutôt que les escalators dans les centres commerciaux et cinéma (je me surprends même à « faire la course » avec les « homo immobilis »)
    Tu as raison de ne pas abandonner devant l’adversité. Car après tout c’est ça aussi le sport quand bien même l’adversaire, ce serait nous, notre petit bidon ou nos poumons asthmatiques de ne jamais rien faire que ventiler nos corps sédentaires.
    J’ai toujours dit qu’il valait mieux faire un peu que vraiment rien. Se bouger n’est pas une compétition, ce n’est pas à mon sens faire ceci plus longtemps, plus vite ou plus fort qu’untel. Je laisse ça aux vrais sportifs, aux compétiteurs. Non, se bouger, c’est utiliser notre corps pour ce pour quoi il est fait : se déplacer, bouger, et non rester immobile sur une chaise (chose que nous faisons pour la plupart déjà 8h par jour).
    Alors allez-y, déplacer vous. Ne pensez pas être ridicule parce que vos efforts vous semblent trop minimes : vous n’avez fait que monter un étage à pied ? Garder en tête que nombreux sont ceux qui auraient pris l’ascenseur…

  2. Caro dit :

    Joli message d’espoir que tu m’envoies ici :) Pour l’instant, j’essaie de m’obliger à prendre les escaliers, à faire 200 à 300 pas avec mon stepper/jour, à reprendre un peu les abdos, tout ça… Mais je ne sais pas jusqu’à quand ça va durer. C’est peut-être simplement une résolution de rentrée. Cela dit, j’en doute, je me sens rouillée… ou alors c’est le cap de la trentaine qui fait ça :)
    Et tu as tout à fait raison : l’adversaire, c’est nous. Et le canapé et les séries, aussi :)
    J’aurais voulu pouvoir m’inscrire pour pouvoir reprendre un certain rythme, une habitude… Mais bon, on verra bien :)
    Merci pour ton passage en tous cas !!!

  3. Cécile dit :

    3 fois par semaine pour moi. Au début, j’ai inscrit ça dans mon agenda comme un rendez-vous professionnel et puis c’est devenu une habitude… Mon assistante, elle, fait de la zumba sur sa console de jeu. Elle me dit qu’elle s’amuse bien sans avoir l’impression de faire du sport. C’est bien aussi

    • Caro dit :

      Bah pour l’instant, j’essaie de me tenir à faire des abdos plusieurs fois par semaine et à utiliser mon stepper presque quotidiennement… A terme, il faudrait que je sois plus organisée, comme toi… Je crois que c’est comme ça que ça devient une habitude :) En tous cas, bravo pour ton endurance ;D

  4. Olivia dit :

    Quelle histoire pour du sport :-D Tu me fais bien rire en tout cas !

    Je t’avoue que chaque mois de septembre, je me lance en général dans du sport qui finalement n’est autre que de la salle. Tout comme Cécile, je l’inscris dans mon agenda, comme un rendez-vous et me force à y aller… Car franchement, ça me fait pas trop plaisir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s