Le bon moment

Vous connaissez le bon moment ? Vous savez, l’instant soi-disant idéal pour faire quelque chose ? Ce truc qu’on attend toujours pour pouvoir enfin réaliser les choses qu’on veut faire ? Ce fichu « bon moment », quoi.

Parfois, ça me fait flipper de toujours attendre le bon moment, de toujours devoir être raisonnable (ou du moins d’essayer, je ne le suis pas forcément par nature… Quoique, je freine mon impulsivité par nature, donc ça se discute…). J’ai plein de rêves dans la tête, plein d’envies… Je voudrais vivre une vie très différente de celle que je vis actuellement mais j’attends le « bon moment ». La sécurité financière principalement (foutue crise d’ailleurs), l’âge, la raison, les trucs qui nous immobilisent (ou qu’on laisse nous immobiliser, plutôt). J’ai cette impression de stagner par moment, à force de toujours attendre ce bon moment pour tout. Cette peur de le regretter. Et si une merde arrive et qu’on n’est plus là pour le vivre, ce bon moment ? Tout fout le camp et on aurait attendu tout ce temps pour rien ?

C’est effrayant, tout ça, vous ne trouvez pas ?

[Promis, je vous parle d’une série dans le prochain article :)]

Edit : Je déduis de cette réflexion que cette rentrée n’était peut-être pas le bon moment pour me lancer dans le sport (cf. article précédent)… ;)

Publicités

8 réflexions sur “Le bon moment

  1. Cécile dit :

    Ah, attendre le bon moment… celui qui peut être ne viendra jamais et créera des regrets…. et si, le bon moment, c’était aujourd’hui ?

    Parce que, cette vie, elle vaut vachement le coup d’être vécue.

    • Caro dit :

      C’est tout à fait ça :) Mais parfois, j’ai l’impression qu’on nous éduque pour toujours faire les choses raisonnables aujourd’hui et les choses folles mais qui rendent la vie excitante demain, quand on aura le temps, quand on aura la sécurité, etc. Mais ouip, le bon moment, ça peut être aujourd’hui si on le veut ! Merci pour ton passage par ici ! :) Belle soirée !

  2. Vanessa in Wonderland dit :

    Je suis quelqu’un de très impatient, j’aurais tendance à foncer sans attendre. Du coup, cette façon de faire m’a parfois valu quelques ennuis… Aujourd’hui, je suis plus posée, mais mon impulsivité ressort parfois. Mon homme lui, est plus patient, donc il me remet les pieds sur terre.

    • Caro dit :

      C’est un chouette équilibre ça ! Il te freine quand tu fonces et toi je suppose que tu le pousses quand il est trop prudent :) C’est un peu ça chez nous aussi, je crois. Même si, quand je deviens très négative, c’est lui, le raisonnable, qui me dit que tout est possible :) Le côté plus posé est venu avec la maternité ou juste l’âge adulte ?

      • VanessaIW dit :

        Parfois, ça fait aussi des étincelles cela dit… quand je m’énerve parce que je le trouve trop prudent par exemple…
        Je dirais que c’est sans doute la maternité qui m’a changée. parce que tu vois, je ne suis pas encore tout à fait certaine d’être arrivée à l’âge adulte ! ;)))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s