Souviens-toi

En préparant nos vacances sur la côte Est des Etats-Unis, je voulais absolument passer par le Cape Cod, que j’avais découvert plus jeune à travers divers romans. Parmi ceux-ci, il y avait le thriller de Mary Higgins Clark (oui, je sais :)) : Souviens-toi. C’est le cas de le dire, j’en avais gardé un souvenir plutôt agréable. Comme la situation s’y prêtait à merveille, je l’ai racheté (oui, je n’ai pas pu remettre la main sur mon exemplaire de 1997, probablement dans le grenier de la maison parentale à 800 km d’ici). Histoire de me plonger dans le bain avant de découvrir le coin de mes propres yeux.

L’ancienne édition du Livre de Poche, plus jolie que la nouvelle…

Je l’ai commencé (ou recommencé :)) dans l’avion entre Paris CDG et Boston Logan. Je l’ai terminé à Boston, un jour ou deux avant d’attaquer le Cape Cod. Je vous raconterai ce voyage un peu plus tard (le temps de trier mes quelques 18 Go de photos et de remettre mes idées au clair), mais je peux déjà vous parler de ce roman.

Menley est une jeune femme d’une trentaine d’années. Elle est mariée à Adam, un riche avocat new-yorkais. Tout serait parfait si leur premier enfant n’était pas mort dans un accident terrible : un passage à niveau qui se referme, la voiture coincée sur les rails, collision avec le train. Depuis, ils ont eu un autre enfant, une petite fille, Hannah. C’est l’été, ils décident de le passer au Cape, où Adam a passé son enfance. Ils louent une maison, épaulés par Elaine, une amie de longue date d’Adam. Leur couple a connu des difficultés liées à ce drame terrible, mais leur nouveau bébé a réussi à leur faire remonter la pente. Sauf que Menley entend des bruits, entend des trains pendant la nuit. Elle entend son fils Bobby l’appeler à travers la maison. Elle perd pied. Simultanément, elle se passionne pour l’histoire de la maison qu’ils occupent : près de 200 ans plus tôt, un drame s’est joué entre un capitaine de navire et sa jeune épouse, accusée (à tort) d’infidélité. Un autre drame touche la ville : un jeune marié a récemment perdu sa femme (riche évidemment) dans un accident de plongée sous-marine lors d’une tempête…

J’avais apprécié ce roman lors de ma première lecture, je l’ai apprécié lors de la seconde également. Agréable à lire en avion ou la nuit lorsqu’on souffre de décalage horaire, ce n’est pas le thriller le plus palpitant que j’ai lu mais il est plutôt sympathique, l’histoire est bien construite et l’aspect « historique » est également prenant. Le côté « Cape Cod » m’a beaucoup plu, même si ce n’est pas l’ambiance que nous avons retrouvée lors de notre séjour. Bref, si on ne doit en garder qu’un ou deux de l’auteur, Souviens-toi ferait sans aucun doute partie de ma sélection.

Publicités

4 réflexions sur “Souviens-toi

    • Caro dit :

      J’avais découvert La nuit du renard (son premier) il n’y a pas très longtemps mais sinon, ça faisait des lustres pour moi aussi. Disons qu’elle est efficace mais que son style a quand même vieilli… Et pas aussi bien vieilli qu’une Agatha Christie :)

    • Caro dit :

      Yep, on est d’accord : les romans d’Agatha Christie ont très bien vieilli et ont un petit parfum de thé et d’Angleterre bien particulier qui fait tout leur charme… ;) ça me donne envie d’en relire, tiens :D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s