La maison d’à côté

Poursuivant mon envie de me plonger dans les villes visitées lors de notre voyage, j’ai décidé, après avoir refermé mes différents guides touristiques et enregistré nos valise en soute, de retourner faire un tour à Boston pour notre vol New York JFK à Bruxelles National. Pour ce faire, j’ai plongé le nez dans La maison d’à côté, de Lisa Gardner (auteur que je n’avais jamais lu auparavant).

Se passant principalement dans le quartier de South Boston, ce thriller se base sur la disparition d’une jeune institutrice, Sandy Jones, 23 ans, mariée à Jason Jones et maman de Ree, 4 ans. Les deux époux travaillent en horaires décalés : lui est journaliste et travaille beaucoup en soirée (conseils municipaux et autres joyeusetés) et de nuit. Ce rythme de vie leur permet de s’occuper en permanence eux-mêmes de leur petite fille qui respire le bonheur et représente la prunelle de leurs yeux. Un soir, Jason rentre, trouve la maison à moitié vide. Sa fille dort paisiblement dans son lit mais son épouse (et accessoirement son chat) a (ont) disparu mystérieusement. Seules traces restantes : une lampe de chevet brisée, un t-shirt de nuit et un édredon retrouvés dans le lave-linge. Rien d’autre. Jason joue tant bien que mal le rôle du mari éploré. Déjà, il a mis plusieurs heures avant de signaler la disparition à la police. Par ailleurs, son comportement est suspect, jugé trop « froid » et fait aggravant, il refuse de témoigner et refuse que sa fille, unique témoin du présumé enlèvement, ne parle aux policiers. De plus, une fois que l’enquête est lancée, les choses s’emmêlent : le commandant D.D. Warren se retrouve face à un voisin fiché comme pédophile, un ado geek fou de sa prof, un expert en informatique de la police amoureux transi (lui aussi) de Sandy Jones, le père de la disparue qui refait surface, un peu trop pompeux pour être vrai. Et ce mari qui ne lui inspire rien de bon… De même qu’à son épouse, apparemment : Sandy essayait en effet de percer les secrets de son ordinateur depuis plusieurs semaines…

Enquête prenante, rythme agréable, personnages intéressants. Ce roman a été une bonne découverte. J’ai bien accroché, je l’ai lu rapidement, je me suis attachée à ses personnages un peu complexes, tant du côté des flics avec D.D., que du côté des Jones, déchirés par la vie mais qui veulent avancer malgré tout. Je vous le conseille : il m’a agréablement surprise !

Publicités

7 réflexions sur “La maison d’à côté

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s