Sauver sa peau

Après avoir découvert Lisa Gardner avec La maison d’à côté, je n’ai pas résisté longtemps à l’appel d’un autre de ses romans (et je peux déjà vous dire que ce n’est que le début d’une belle histoire : ses autres bouquins ont tous atterri sur ma wishlist Amazon :)). C’est Sauver sa peau qui a été ma seconde lecture de cet auteur. Je vais vous gâcher le suspense mais j’ai littéralement adoré ce bouquin. Vous savez, c’est le type de livre où on est tellement pris dans l’histoire qu’une partie de nous voudrait qu’il ne se termine jamais… Malheureusement pour moi, je l’ai lu très vite :p Bref, je vous raconte.

2fd4fa1a512f11e2a84922000a1f8c0f_7

Annabelle Granger avait une vie de petite fille de 7 ans plutôt sympa : des parents aimants, une vie tranquille dans la banlieue de Boston, un papa professeur au MIT, une meilleure amie qui vivait dans la maison voisine. Puis un jour, la fuite a commencé. Tout a débuté par des petits cadeaux déposés devant la porte de leur maison et destinés à la petite fille. Elle, ça lui faisait plaisir, mais son papa voyait rouge à chaque fois. C’est quand elle a reçu un pendentif gravé à son nom en cadeau et que la cache d’un voyeur a été découverte dans le grenier de la maison d’une vieille dame du voisinage que la stabilité de sa vie s’est véritablement fendillée… De Boston, ses parents ont fui en Floride, puis ils ont changé d’Etat environ tous deux ans. Annabelle (devenue par la suite et dans le désordre Lucile, Cindy, Sally, Tanya) s’est faite à cette vie. Rentrer de l’école et retrouver ses parents, l’attendant auprès des valises, prêts pour fuir une nouvelle fois, c’était un peu sa routine. Son père l’entraînait à se défendre, à résister à des enlèvements, à avoir de bons réflexes… Après avoir perdu sa mère, le père et la fille finissent par revenir à Boston. Quelques années plus tard, le père d’Annabelle meurt lui aussi, fauché par un taxi. Annabelle choisit alors de rester à Boston, se partageant entre un emploi chez Starbucks et le lancement d’une société de création de rideaux et décorations. Mais la petite fille, même une fois devenue adulte, n’a jamais eu de réponse à ses questions sur ce que sa famille fuyait depuis si longtemps.

Un jour, elle apprend aux infos qu’une tombe multiple a été découverte sur le site de l’ancien hôpital psychiatrique de Boston. Dans cette cache, six cadavres de petites filles en momification naturelle. L’un d’eux a été possiblement identifié grâce à un pendentif au nom d’Annabelle Granger.  Le pendentif qu’elle avait reçu et qu’elle avait offert à sa meilleure amie Dori suite à la colère de son père. Sous son nom d’emprunt, elle se présente au commissariat pour leur révéler sa vraie identité (sans la moindre preuve autre que sa bonne foi) et replonge ainsi dans l’histoire de sa famille et de cette fuite constante. Assez sceptiques au départ, les flics la croient assez rapidement et elle est entraînée malgré elle dans cette enquête où se mêlent passé et présent…

Alors, comme dit plus haut, j’ai littéralement adoré ce roman ! J’ai été tenue en haleine tout le long, j’ai retenu ma respiration avec Annabelle et frémi avec elle. La plongée dans le passé était très intéressante, passionnante. L’histoire de la famille d’Annabelle, l’enquête sur cet horrible tombeau, les personnages, tout était excellent ! Le commandant D.D. Warren, que j’avais rencontrée dans La maison d’à côté, a encore une fois réalisé un sans faute. Bon bon, vivement le prochain ! Vous avez des conseils ? :)

Publicités

4 réflexions sur “Sauver sa peau

    • Caro dit :

      J’ai beaucoup aimé ! Mieux que « la maison d’à côté ». Il m’a tenue en haleine, j’ai accroché aux personnages, j’ai été intriguée… Vraiment top. Par contre, parmi les autres de l’auteur, je ne sais pas trop me décider et les avis sont plus mitigés… On verra :) Bonne future lecture alors !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s