Tamara Drewe

Après presque deux ans dans ma pile de livres à lire, l’autre soir, j’ai enfin lu Tamara Drewe, le fameux roman graphique de Posy Simmonds. Je l’ai sorti de la bibliothèque quelques fois avant de l’ouvrir véritablement la semaine dernière… Pourquoi avoir traîné autant ? Comme toujours, une question d’état d’esprit je pense. Parfois, on a envie de lire une bd, parfois des thrillers, des romans doux, à la Yoko Ogawa, des classiques, puis parfois de regarder des films débiles. Et oui, aussi, souvent, on a envie de regarder des séries (surtout quand on est sériephile comme moi).

9782207109496

Bref, j’ai finalement lu ce livre qui a eu énormément de succès depuis de sa sortie en 2007 et qui a été adapté au cinéma en 2010 par Stephen Frears avec l’actrice Gemma Aterton dans le rôle titre. J’ai vraiment plongé dans l’univers de Tamara Drewe et dans la pension Stonefield de la campagne anglaise.

Petit résumé de l’histoire : la retraite Stonefield est une ferme qui loue des studios à des écrivains en mal d’inspiration afin de leur offrir un cadre paisible pour écrire. Gérée par Beth Hardiman, la pension sert également à son mari, Nicholas, auteur de romans policiers à succès. Cette année, parmi les auteurs, on retrouve l’Américain Glen Larson, PhD, qui profite également du paysage de Stonefield pour écrire son livre. Un léger mépris passe entre les deux hommes : Glen estime que Nicholas écrit du vent et Nicholas se moque de la lenteur de Glen pour sortir son livre. Nicholas a des aventures (lui et Beth sont plus ou moins d’accord pour une union « libre » : en gros il peut coucher avec qui il veut et elle, bah, elle fait avec) mais ça ne colle pas vraiment malgré tout. Tout le monde suit sa routine jusqu’à l’arrivée de Tamara Drewe. La jeune femme, originaire de la région, est de retour pour des raisons de succession suite au décès de sa mère. Tamara vit à Londres où elle a étudié et elle a désormais une chronique dans un journal. C’était une petite fille avec un nez massif, depuis elle a subi une opération, ce qui a fait jaser le village. Cela et tout le reste… La jeune femme s’installe dans la maison de sa mère, séduit la moitié du patelin (les hommes :)), intrigue les ados, fait parler le voisinage par ses histoires de coeur, notamment avec un musicien londonien. Elle chamboule totalement la vie des habitants… Et je ne vous raconte pas la suite !

Tamara Drewe

Durant les deux heures (ou trois, je ne sais plus) que m’a pris la lecture de ce roman graphique, qui alterne texte « dur » et dessins de bd, j’ai été totalement happée dans l’histoire, coupée du monde réel. La trame s’articule autour des différents personnages principaux, qui racontent chacun des bribes de l’année en cours, à raison d’un chapitre par saison. Le style des dessins colle au ton de l’histoire. L’alchimie entre les deux mondes (texte vs. bd) prend parfaitement. On a l’impression d’être au cinéma, du coup ça ne m’étonne pas que le monde de Tamara Drewe ait été adapté au cinéma ! J’ai hâte de voir le film, encore plus qu’avant ! Si vous ne l’avez encore pas lu, c’est définitivement une histoire à découvrir !

Publicités

5 réflexions sur “Tamara Drewe

  1. cigarette electronique dit :

    super original et tes descriptions donnent vraiment envie que l’on se plonge dedans, je dois prendre le train pour faire un marseille toulouse … je vais peut être opter pour ce savant mélange de bd et de texte. Rassures toi je suis comme toi j’alterne entre romans, thriller, érotique, émissions genre parenthèse innatendue…

  2. dasola dit :

    Bonjour Caro, pas lu le roman graphique mais j’ai vu le film (pas mal mais sans plus) qui n’est pas mon préféré de Stephen Frears. Bonne après-midi.

  3. skadiy dit :

    Salut Caro, alors moi j’ai vu le film. Et comme dit Dasola: pas mal mais sans plus.
    C’est un petit film sympa a regarder si tu n’a rien a faire durant une après-midi pluvieuse ; et tu dois en avoir à Londres !-)
    D’ailleurs, si je ne me trompe pas: j’ai du le voir un samedi après-midi à la rtbf…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s