Le Prédicateur

21253404_2298804Depuis Fifty Shades of Grey et cie, j’ai été prise d’une frénésie de lecture. Entre mon article sur mon premier roman de Camilla Läckberg, La Princesse des glaces, et le moment où j’écris ces lignes, j’ai lu les trois romans qui l’ont suivi : Le prédicateur (dont je compte vous parler aujourd’hui), Le tailleur de pierre et L’oiseau de mauvais augure, que je viens de terminer à l’instant. Une vraie machine de guerre. Et je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin : L’enfant allemand va très très vite être entamé et La sirène va suivre très rapidement. Probablement ce soir :)

J’ai l’impression d’avoir retrouvé la partie de moi assoiffée de lecture. C’est vraiment génial. Je pense que E.L. James, malgré la qualité discutable de son écriture, a réveillé mon instinct de tourneuse de pages. Enfin, ça et la qualité des intrigues de Camilla Läckberg mêlée à ma phase « thriller ».

Avant tout et pour un peu situer les choses, je vous propose la liste des romans de la série « Erica Falck et Patrick Hedström » extraite en droite ligne de la page Wikipédia de l’auteur.

  1. La Princesse des glaces, Actes Sud, 2008 ((svIsprinsessan, 2003)
  2. Le Prédicateur, Actes Sud, 2009 ((svPredikanten, 2004)
  3. Le Tailleur de pierre, Actes Sud, 2009 ((svStenhuggaren, 2005)
  4. L’Oiseau de mauvais augure, Actes Sud, 2010 ((svOlycksfågeln, 2006)
  5. L’Enfant allemand, Actes Sud, 2011 ((svTyskungen, 2007)
  6. La SirèneActes Sud, 2012 ((svSjöjungfrun, 2008)
  7. Le Gardien du phare, Actes Sud, 2013 ((svFyrvaktaren, 2009) (À paraître le 5 juin 2013)
  8. (svÄnglamakerskan, 2011

Le roman dont je vais vous parler aujourd’hui est donc le deuxième de cette série, intitulé Le prédicateur. Le squelette de ce roman correspond parfaitement à la trame que j’ai commencée à percevoir chez l’auteur : un meurtre dans le présent lié à un événement du passé. On nous raconte les deux histoires en parallèle et tout doucement, le lien ténu entre les deux se dessine sous les yeux du lecteur. Cette fois, on retrouve le cadavre d’une jeune fille allemande à Fjällbacka, dans la brèche du Roi, dans les rochers. Son corps comporte de nombreuses fractures récentes, certaines ayant commencé à cicatriser. Et sous sa dépouille, la police découvre deux autres squelettes, beaucoup plus anciens. Après analyses, ils s’avèrent appartenir à deux femmes disparues près d’un demi-siècle auparavant. Et ils présentent des fractures similaires…

L’enquête de Patrick Hedström (j’ai du mal avec l’orthographe des noms propres suédois, vive les copier-coller :p) et de la police de Fjällbacka les entraîne vers la famille Hult, la famille de feu Ephraïm, dit « le prédicateur ». L’homme avait pour habitude de magnétiser les foules avec ses deux fils, Johannes et Gabriel. Les deux enfants étaient dotés de pouvoirs guérisseurs, qui disparurent à l’adolescence. Après l’étrange suicide de Johannes une fois adulte, la famille Hult se divisa en deux groupes distincts et remplis d’animosité l’une envers l’autre : la famille de Gabriel d’une part et celle de la veuve de Johannes d’autre part, dont les destins restèrent étrangement liés.

En parallèle, on suit la progression de l’histoire d’amour née dans La Princesse des glaces entre Patrick et Erica, qui est à présent enceinte de lui. Cette partie garde toujours beaucoup d’intérêt, notamment car ces personnages sont, à mon goût, très attachants.

Ce n’est pas le thriller de l’année (je ne sais vraiment pas lequel cela pourrait être, en même temps…) mais j’ai apprécié l’originalité de l’intrigue (certaines choses sont cependant un peu prévisibles, ou en tous cas, je les avais vues arriver). Cependant, j’ai été dépaysée et bien distraite par cette lecture et j’aime toujours autant (même après quatre livres :)) la manière dont Camilla Läckberg dépeint la Suède ! Bref, si vous ne les avez pas lu, GO !

Publicités

2 réflexions sur “Le Prédicateur

    • Caro dit :

      Le suivant ça a été, c’est plutôt le quatrième qui m’a un peu moins plu (« L’oiseau de mauvais augure »). Par contre, j’ai adoré « L’enfant allemand », pas toi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s