Le Tailleur de pierre

1031014-gfMon marathon Camilla Läckberg continue avec Le Tailleur de pierre, troisième tome de la série Erica/Patrick. Ce roman m’a beaucoup plu : je l’ai dévoré, comme les autres ! Erica Falck et Patrick Hedström, le désormais célèbre couple de Fjällbacka, viennent d’avoir une petite fille, Maja. Le jeune papa, très fier, a repris rapidement le chemin du travail alors que du côté de la maman, le quotidien est un peu moins rose. A priori, même si ils ne veulent pas l’admettre, Erica doit être en plein baby-blues. Son seul rayon de soleil au fil des longues journées sans Patrick, elle le doit à sa nouvelle amie et voisine, Charlotte, avec qui elle passe pas mal de temps. Charlotte, son mari Niclas et ses enfants, Sara, 7 ans et Albin, vivent en ce moment chez la mère de Charlotte, Lilian Florin. Le moins que l’on puisse dire de la situation est qu’elle n’est pas de tout repos.

Un matin, un pêcheur de homards découvre, emmêlée dans ses filets de pêche, le corps d’une fillette. Dès son arrivée sur les lieux, Patrick reconnaît la petite Sara. Tout indique une noyade accidentelle. Sauf que, comme le lecteur le sait, on est en plein coeur d’un thriller. C’est donc sans surprise qu’on apprend que l’autopsie de l’enfant montre qu’elle a bien de l’eau dans les poumons, mais de l’eau douce savonneuse. Ce qui exclut totalement la noyade dans le port où son corps a été retrouvé. Qui pourrait souhaiter la mort d’une enfant ?

Mais, vous demandez-vous (oui, je suis certaine que vous vous posez des questions, comme ça, pouf), qui est ce tailleur de pierre ? Et vous avez raison de demander. Comme Camilla Läckberg nous y a habitué, le tailleur de pierre est un personnage du passé, des années 20 pour être plus précise. On rencontre Agnès, une jeune femme riche et pourrie gâtée par son père qu’elle manipule d’une main de maître comme de la pâte à modeler. Un jour, dans l’entreprise paternelle, elle fait la connaissance d’un employé, le jeune tailleur de pierre. Il est fasciné par elle tout en se disant qu’il n’a aucune chance. Sauf qu’Agnès a décidé qu’elle le voulait.  Et ce qu’elle veut, elle l’obtient. Toujours. Sauf que, parfois, les choses ne tournent pas tout à fait comme on le voudrait…

Verdict : très sympa, bien amené, bien conduit. J’ai beaucoup apprécié l’intrigue et aussi toute la partie du passé. Cela m’a permis de découvrir autre chose, tout un univers dont j’ignorais l’existence ou le fonctionnement. Les personnages secondaires sont toujours aussi réussis, aussi intéressants. Même si le style n’est pas parfait, la construction, les personnages et les émotions sont bien présentes et font encore une fois de ce roman une réussite !

(Pour info, ça y est, j’ai terminé les six premiers romans de la série Erica/Patrick. A priori, un nouveau sort en juin 2013. Ouf. Et en attendant, il me reste toujours Cyanure, un « one-shot » centré sur le collègue de Patrick, Martin Molin, à découvrir :))

Publicités

2 réflexions sur “Le Tailleur de pierre

    • Caro dit :

      Ah, tu me rassures :) La Sirène a été englouti très rapidement, je l’ai trouvé peut-être un peu plus « difficile » à encaisser mais il était super bien fichu ! Je dois encore rédiger le billet :) Par contre, L’Oiseau de Mauvais augure ne m’a pas bcp plu… Et toi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s