L’enfant allemand

Dans le marathon intensif de « Camilla Läckberg », on demande le cinquième tome. J’ai choisi de ne pas (pour l’instant du moins) chroniquer le quatrième – L’Oiseau de mauvais augure , qui ne m’a pas beaucoup plu et qui ne m’a pas marquée particulièrement. On passe donc directement au cinquième. L’enfant allemand n’est pas forcément le roman de la série « Erica Falck – Patrick Hedstöm » qui m’a le plus passionnée par son intrigue mais il est indubitablement celui qui m’a le plus touchée et tenue en éveil. Je voulais savoir, plus pour la paix de l’esprit que pour le mystère en tant que tel. C’est difficile à définir… Ce polar m’a plu, sans le moindre doute. Mais son côté humain, relationnel, m’a encore plus fascinée. J’ai vraiment vécu aux côtés des personnages, cette fois. L’histoire m’a affectée. Et je pourrais même mettre une majuscule au mot « Histoire ».

enfant-allemand-lackbergDans L’enfant allemand, le parallèle passé/présent cher à l’auteure est encore bien respecté. Sauf que cette fois, l’enquête touche Erica de manière plus directe, transformant ce tome en saga familiale. Camilla Läckberg nous a fréquemment parlé de la mère d’Erica et d’Anna, plutôt peu attachée à ses filles. Les deux soeurs n’ont jamais réussi à la connaître, à savoir des choses sur sa vie. Erica a débuté l’exploration du passé de sa mère en farfouillant les vieilleries du grenier de leur maison et en mettant la main sur un ancien coffre contenant entre autres des carnets intimes et une étrange médaille nazie emmitouflée dans un linge taché de sang. Elle a ensuite amené cette trouvaille à Erik Frankel, un vieux monsieur de Fjällbacka, ancien professeur d’histoire et passionné par le nazisme (et la lutte contre celui-ci) ainsi que la seconde Guerre Mondiale. Quelque temps plus tard, le cadavre du vieillard est découvert par deux ados qui voulaient cambrioler la maison que le vieil homme partageait avec son frère aîné, Axel. C’est ce meurtre qui va déclencher l’enquête policière du poste de Tanumshede, à laquelle vont participer les collègues habituels de Patrick qui vient de démarrer son congé paternité et qui va avoir du mal à se tenir à distance de l’enquête.

La mère d’Erica, Elsy, a passé sa jeunesse en compagnie de plusieurs jeunes du village, notamment Erik Frankel mais aussi Britta Johansson et Frans Ringhölm. Ce dernier est devenu le fondateur de l’association d’extrême-droite « Les amis de la Suède ». Britta s’est mariée, est restée dans le village mais est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Axel parcourt le monde pour lutter contre le nazisme, encore et encore. Ils ont pris des chemins différents mais dans leur jeunesse, ils se sont serrés les coudes. Pendant la guerre, le frère d’Erik, Axel, a été fait prisonnier par la Gestapo alors qu’il aidait les Résistants à passer des colis de la Suède à la Norvège, laissant son frère et sa famille sous le choc. Plus tard, le père d’Elsy, trouve un passager clandestin dans la cale de son bateau, un jeune Norvégien Résistant qui a fui les Allemands. Il décide d’accueillir le jeune garçon, Hans Olavsen, dans son foyer. Les histoires d’amour, de trahison, de colère vont alors petit à petit déchirer le petit groupe d’amis. Et l’épilogue nous permettra de voir clair dans le présent, comprendre pourquoi  cela a pu mener au meurtre d’Erik, pourquoi les amis d’antan ne sont pas restés en contact et surtout, pourquoi la mère d’Erica était si froide avec ses filles.

Sans hésitation, ce roman a été mon favori de Camilla Läckberg jusqu’ici. J’ai apprécié les autres mais L’enfant allemand a été plus percutant. Peut-être parce qu’il touche à un événement historique qui ne peut nous laisser de marbre. Parce que l’intrigue policière touche les personnages centraux de manière beaucoup plus intense que d’habitude…

Alors, vous aussi vous vous êtes lancés dans le marathon Camilla Läckberg ou alors il n’y a que moi ? :-)

Publicités

Une réflexion sur “L’enfant allemand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s