En résumé #11

Bon bon bon. Petit article fourre-tout aujourd’hui, dans lequel je glisse les différentes choses dont j’ai croisé la route récemment mais qui n’ont pas justifié l’écriture d’un article dédié. Un peu de tout au programme aujourd’hui : livre, séries, films… On your marks, get set… GO !

Côté bouquins

frankieprattOn commence avec Le journal de Frankie Pratt (que j’ai lu en anglais, The Scrapbook of Frankie Pratt). Déception pour ma part. Pour tout vous avouer, je ne l’ai pas encore terminé et je l’ai commencé il y a plusieurs mois. J’en avais lu beaucoup de bien chez Elise (encore elle, qui m’avait déjà donné envie de lire Un avion sans elle :)), mais le charme n’a pas opéré sur moi, malheureusement. C’était joli, extrêmement bien fait mais… Je n’ai pas accroché à l’histoire de Frankie Pratt… Dommage. Pour info, Frankie Pratt est une jeune fille des années 20 aux USA. On suit son histoire via des coupures de journaux, des photos, des tickets de cinéma, des affiches, etc. L’auteur, Caroline Preston, a fait un travail d’orfèvre pour chiner et réunir toutes les pièces d’époque et réaliser ce très beau livre… J’espère que vous serez plus sensible à sa magie que je ne l’ai été.

Côté séries

bunheads-100014069-origVous souvenez-vous de Gilmore Girls ? La magnifique série sur Lorelai Gilmore et sa fille Rory ? Les jolies histoires farfelues de leur village de Nouvelle-Angleterre, Stars Hollow ? Cette jolie série, créée par Amy Sherman-Palladino, reste une de mes petites favorites (Lauren Graham n’y est pas étrangère, cette actrice est absolument géniale ! On la retrouve dans Parenthood d’ailleurs). Amy Sherman-Palladino a lancé en 2012 la série Bunheads, centrée sur l’univers d’une école de ballet dans un petit village près de la mer, Paradise, en Californie. Après un casting raté et un peu trop d’alcool, Michelle Simms, danseuse à Las Vegas, se réveille dans la voiture de son tout nouvel époux, en direction de la maison qu’il partage avec sa mère au bord de l’océan. A peine le temps de se faire à l’idée de son mariage que la jeune femme se retrouve veuve… Et doit composer avec sa nouvelle vie et l’héritage (la maison, le terrain, etc.) que son mari lui a laissé. Elle va rapidement s’investir dans l’école de danse que possède sa belle-mère. Malheureusement et contrairement à Lauren Graham, Sutton Foster n’a pas le charisme et les épaules pour porter toute la série. De plus, c’est probablement lié à l’écriture du scénario et à la manière de diriger de Amy Sherman-Palladino mais il était impossible de ne pas comparer les deux actrices en permanence : le personnage de Michelle Simms a un grain de folie similaire à celui de Lorelai Gilmore (grain de folie qui doit être lié à l’actrice Lauren Graham car on le retrouve également dans son rôle de Sarah dans Parenthood). Bref, Michelle est une pâle copie de Lorelai : malheureusement, n’est pas Lauren Graham qui veut (sinon ça se saurait). On peut cela dit noter la présence de la grand-mère de Rory, Kelly Bishop, dans cette série, ainsi que le talent remarquable des jeunes danseuses (tout particulièrement celui de la jeune Julia Goldani Telles, qui interprète Sasha et qui apparaît également dans l’épisode S02E11 de The Carrie Diaries). Cette série a été annulée après une seule saison, n’ayant pas récolté des audiences suffisantes pour la chaîne ABC Family.

crazy_ones_ver3_xlgBuffy is back. Après le flop monumental (tant du côté des audiences que de la qualité) de la série Ringer, qui devait marquer le grand retour de Sarah Michelle Gellar sur le petit écran, on a le plaisir de la retrouver aux côtés de Robin Williams dans la comédie The Crazy Ones. Centrée sur l’univers de la publicité et du marketing, cette nouvelle série est fraîche et déjantée. Les personnages sont attachants et ma foi, c’est un plaisir de voir Sarah Michelle Gellar dans une comédie et surtout, s’initier aux jeux vidéos jusqu’à devenir totalement addict. A noter les rôles secondaires qui sont riches (c’est assez rare pour le souligner). On peut également retrouver une des copines de Blair Waldorf dans feu Gossip Girl, Amanda Setton (celle qui faisait partie de sa suite lorsqu’elle traînait en tant que Queen B. sur les marches du MET dans l’Upper East Side). On peut beaucoup mieux apprécier le talent de la demoiselle ! Je suis également assez fan de la « compétition » entre Zach et Andrew pour être le chouchou de Simon Roberts, chef de l’agence (Robbie Williams). Une petite histoire d’amour essaie peut-être également de se frayer un chemin entre Andrew et Sidney (SMJ), la fille de Simon. Bref, j’aime beaucoup, même si ce n’est pas la série de l’année :) (A ce propos, on la cherche toujours).

trophy wife castAutre nouveauté de cette année, la série Trophy Wife. Alors là, je n’en attendais pas grand chose au début mais cette série est une petite perle qui offre plein de légèreté et de sourires. Très honnêtement, c’est la plus jolie comédie de cette année ! Kate (incarnée par Malin Akerman, qu’on a pu voir notamment dans 27 robes, où elle jouait la petite soeur de Katherine Heigl) est la troisième épouse de Pete, avocat dans la cinquantaine. Pete est papa de trois enfants, Warren, Hillary et Bert. Il a également deux ex-femmes : Kate, chirurgienne psycho-rigide, et Jackie, un ovni new age. Trophy Wife orchestre à merveille la vie de cette famille hors norme, c’est vraiment chouette ! Les personnages sont hilarants, les situations cocasses mais pas lourdes. Bref, je suis fan et vous devez découvrir cette série d’urgence !

sherlock1680x1050J’ai découvert Sherlock cette année, bien longtemps après tout le monde. La troisième saison vient de se terminer sur la BBC (avec une quatrième déjà prévue et une cinquième déjà écrite) et c’est l’occasion pour moi de vous conseiller fortement de découvrir cette série sur le héros d’Arthur Conan Doyle. Transposée dans le présent avec Brio et sans perdre ce qui fait l’essence de Sherlock Holmes et de Watson, cette série british est une réussite au niveau du scénario, de l’image ainsi que du casting ! Une petite merveille (trop petite : trois épisodes d’1h30 par saison et près de deux ans entre la saison 2 et la saison 3 : c’est presque du sadisme de la part de la BBC et du créateur Steven Moffat). Les acteurs qui incarnent Sherlock et Watson sont incroyables ! Je ne connaissais pas encore Benedict Cumberbatch et j’avais uniquement vu Martin Freeman dans le Hobbit (qui ne m’avait pas passionnée), mais quel talent ! Et en plus ça se passe à Londres :) que demander de plus ?

Et côté films

[ J’abrège un peu sinon cet article va être définitivement trop long :) ]

Man Of Steel, ou comment Superman s’est transformé en grosse poule pondeuse (du moins c’est comme ça que je l’ai perçu). Je n’ai pas aimé ce film. Autant j’aime beaucoup l’univers des superhéros de Marvel (Spiderman, Iron Man et cie), autant là, ça m’est passé au-dessus. Je n’ai pas accroché du tout. Et quand on nous explique que Superman porte à l’intérieur de lui tous les habitants de Krypton, j’ai vraiment visualisé une grosse poule prête à pondre ses oeufs un peu partout (j’ai bien peur d’être la seule à avoir visualisé ça mais bon). Bref, non.

How to Train your Dragon (Dragon en VF) et Despicable Me 2 (Moi moche et méchant 2) : oui oui oui ! Ces deux films sont magiques ! Plein de douceur, de sourire, d’amitié, d’amour tout ça. J’ai adoré l’univers des deux (même si ces univers n’ont absolument rien à voir l’un avec l’autre). Mention spéciale pour le dragon qui se comporte un peu comme un chat :) Bonne nouvelle, How to train your Dragon 2 sort dans les salles obscures en 2014 !

toothless-how-to-train-your-dragon-9626388-1920-816

Publicités

3 réflexions sur “En résumé #11

  1. Vanessa dit :

    Ah chouette, une nouvelle série pour Sarah M Gellar !
    On vient aussi de commencer Sherlock et de terminer la saison 1. Ça change des séries habituelles je trouve, et c’est très bien. J’aime bien quand ils ajoutent des petits éléments graphiques dans l’image.
    Par contre, niveau film, je n’en regarde quasiment plus jamais… (Ah si, j’ai vu Don Jon avec Scarlett Johansson, c’était vraiment pas top).

    • Caro dit :

      Je regarde très très très peu de films aussi, c’est un format qui m’attire moins que le format « série ». Je trouve ça frustrant de ne suivre des personnages que 2h alors qu’on peut les suivre des années (si on les apprécie bien entendu :)).
      Sherlock c’est la grande classe, c’est vrai :) Savoure les deux saisons suivantes parce que là, il paraît qu’on va peut-être devoir attendre deux ans pour avoir la suite (le scénariste bosse sur Dr Who également et ne veut pas faire de travail bâclé, ce qui est tout à son honneur).
      Je te conseille aussi bcp Trophy Wife, ça donne le sourire :) (Par contre, passe ton tour sur le spin-off de Pretty Little Liars, Ravenswood… Rarement vu quelque chose d’affligeant à ce point-là).
      A très vite :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s