Ne lâche pas ma main

Me voici arrivée au bout de Ne lâche pas ma main, encore un roman de Michel Bussi. Jusqu’ici (il m’en reste à lire :-)), c’est malheureusement celui-ci qui m’a le plus déçue (mais il reste sympa, c’est juste que les autres étaient bien plus que cela).

ne lache pas ma main bussi pocketSituée sur l’île de la Réunion, l’intrigue est intéressante, solide mais… pas aussi passionnante que les précédentes. Martial et Liane Bellion sont en vacances à la Réunion et sont les parents d’une fillette, Josapha. Le couple semble épanoui et heureux, mais sans crier gare, la jeune femme disparaît alors qu’elle va se changer dans leur chambre d’hôtel pendant que son mari traîne au bord de la piscine avec leur fille. Ava, la commissaire qui a grandi sur l’île mais étudié en métropole, et Christos, flic aguerri et original, sont en charge de l’enquête sur la disparition de Liane. Les soupçons de la police se portent rapidement sur le mari, pointant diverses incohérences dans son récit. Ainsi, quelques jours avant la disparition de sa femme, Martial Bellion s’était renseigné pour modifier son vol retour, ensuite, il a été admis Liane Bellion n’avait pas pu quitter sa chambre mais par contre, son mari, qui avait pourtant déclaré ne pas avoir quitté les abords de la piscine, a été vu par plusieurs témoins entrer dans la chambre en question et en ressortir avec un chariot à linge, dans lequel un corps peut aisément se transporter. Plus inquiétant : du sang, plein de sang, dans la chambre d’hôtel des Bellion. Rien de ne s’arrange pour le suspect numéro un quand, le lendemain, suite à un message qu’il reçoit, il fuit toute surveillance policière avec sa fille et part en cavale à travers l’île. Et ce n’est pas les cadavres qui vont manquer sur leur chemin… Les flics s’aperçoivent assez vite qu’ils n’ont pas affaire à un touriste lambda mais que leur homme connaît bien l’île pour y avoir vécu plusieurs années. Cela ne fait que compliquer leur tâche.

Comme dit ci-dessus, première déception pour moi suite à la lecture de Michel Bussi. Même si j’ai apprécié le soleil, la plage, la découverte de l’île de la Réunion, je n’ai pas autant accroché à l’intrigue ni aux personnages que dans les deux précédents romans. Il manquait quelque chose ici, je ne sais pas quoi. Une forme d’alchimie, un charisme au niveau des héros, un truc. Cela ne va pas m’empêcher de lire les autres romans de l’auteur, soyons bien d’accord. Mais en les cas, je suis contente de n’avoir pas commencé par celui-ci… Je n’aurais peut-être pas eu la motivation de découvrir d’autres livres de l’auteur et ç’aurait été un beau gâchis de manquer Nymphéas Noirs et Un avion sans elle.

Encore une petite remarque pour la route : mention spéciale pour les magnifiques couvertures que Pocket procure aux romans de Michel Bussi. Waouw, elles sont superbes à chaque fois !

Publicités

2 réflexions sur “Ne lâche pas ma main

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s