Career of Evil

Robert Galbraith, aka J.K. Rowling, a encore frappé ! J’ai attaqué la bête (Career of Evil) quelques jours seulement après sa sortie en anglais le 20 octobre 2015. Le temps de terminer Perfect People, de Peter James (dont je vais vous parler bientôt), et c’était parti ! Rien à dire sur le ton de l’auteur : la transition a été franche, nette. Le style de Robert Galbraith est beaucoup plus fluide et agréable que celui de Peter James (en tous cas en VO). Le troisième tome des aventures du détective privé Cormoran Strike et de sa secrétaire/apprentie Robin Ellacott a été dévoré par mes soins, comme à chaque fois.

Career of evilDepuis les deux dernières enquêtes réalisées par notre détective privé (The Cuckoo’s Calling et The Silkworm), sa salle d’attente est plutôt bien occupée. Robin et lui ont des dossiers relativement classiques : suivre une strip-teaseuse que son petit ami soupçonne de le tromper, s’infiltrer dans des bureaux pour suivre des enquêtes administratives assez banales, etc. Rien de bien croustillant. Robin doit épouser Matthew dans quelques mois, suite au report de la cérémonie après le décès de la mère de celui-ci (cela ne change rien au fait que le lecteur a, comme dans les premiers volumes, cette envie perpétuelle et sournoise d’en coller une au-dit Matthew, qui ne donne vraiment pas envie d’être connu). Strike, de son côté, sort avec Elin, une journaliste radio plutôt riche et en instance de divorce. La routine quoi. Jusqu’au matin où Robin réceptionne un colis en arrivant au boulot. Elle s’attend à recevoir des appareils photos jetables pour son mariage. Certainement pas une jambe. Pourtant c’est ce qu’elle trouve dans le colis qui lui est directement adressé : le membre inférieur d’une jeune femme. Les flics sont sur le coup, les journalistes aussi. Ils essaient d’identifier qui aurait pu envoyer ce macabre colis, qui est la victime (selon le légiste, la jambe a été sectionnée peu après la mort de sa « propriétaire »). Strike a une petite idée, son coeur balance entre plusieurs personnes qui ne l’aiment pas vraiment. Mais pourquoi adresser la jambe à Robin ? Et qui est ce type bizarre qui a livré le colis et qui semble suivre la jeune femme ?

Comme d’habitude, le rythme est excellent. J’ai beaucoup plus apprécié ce troisième opus par rapport au deuxième qui m’avait rendue mal à l’aise. L’enquête m’a tenue en haleine tout au long du roman, les personnages deviennent de plus en plus attachants et intéressants au fil des « épisodes » de cette série.

Vivement la suite ! J’espère que Robert « J.K. Rowling » Galbraith va garder le rythme d’un roman par an et qu’on peut se préparer psychologiquement pour une suite à la rentrée 2016. Si vous l’avez lu, j’imagine que vous comprenez parfaitement mon impatience !

Par contre, en lisant la saga du petit sorcier, je n’imaginais pas que J.K. Rowling avait un côté si sombre. Je pense qu’elle essaie de se détacher de son image liée à Harry Potter et de se réinventer, je sais aussi qu’elle avait créé les personnages infâmes du professeur Ombrage, de Bellatrix Lestrange et de Voldemort mais… quand même. Cela surprend !

Publicités

8 réflexions sur “Career of Evil

  1. eneleh59 dit :

    Je n’ai pas encore lu de Galbraith et j’ai hâte de m’y plonger. JK Rowling écrit tellement bien que j’ai hâte, justement, de découvrir son côté sombre ! J’ai lu Une place à prendre il y a peu, c’est un autre style, mais je l’ai beaucoup aimé !

    • Caro dit :

      Ah je n’ai pas encore lu « Une place à prendre » :-) J’avais lu des avis mitigés du coup je n’ai jamais plongé… tu le conseilles ? :)

      • eneleh59 dit :

        Ah oui je le conseille fortement. C’est une espèce de trahédie satyrique sociale, mais c’est très très bien écrit et la fin est poignante.

  2. helloimene dit :

    Pour quand est prévue la version FR ? Je viens de terminer Le ver à Soie, et j’ai hâte de lire la suite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s