The Ice Child

Me revoici après une petite pause :-) Si je n’ai pas écrit par ici pendant quelques semaines, cela ne m’a pas empêchée de lire quelques romans et de spammer mon compte Instagram, comme à mon habitude. D’ailleurs, il faudra que je vous parle prochainement de Vienne et de Lisbonne :-).

Ice ChildAprès le dernier article rempli de photos de Londres, le 17ème déjà (bientôt trois ans ici, l’air de rien), j’ai envie de revenir à mes premières amours et de vous parler d’une de mes lectures récentes, The Ice Child (en français Le Dompteur de Lions), le dernier roman de Camilla Lackberg, que j’aime beaucoup (comme vous le saviez déjà).

Encore une fois, on retrouve ses personnages fétiches, Erika Falck et Patrick Hedstrom, dans leur petit village suédois de Fjällbacka. Petit village que l’on commence à bien connaître et où il fait bon vivre (encore que la densité de crime par habitant est quand même sacrément élevée, donc personnellement, il faudrait me convaincre pour que je m’y installe). Un crime atroce a eu lieu : une jeune fille qui avait disparu depuis quelques mois réapparaît, sortie de nulle part, à moitié nue, dans la neige. Désorientée, blessée, mutilée, elle se fait renverser par une voiture sous les yeux de la propriétaire du club d’équitation voisin. La jeune fille, Victoria, est dans l’incapacité de parler et de donner des informations sur son ravisseur ou les circonstances de sa détention. Elle succombe rapidement à ses multiples blessures. La police n’a aucune piste à ce point de l’enquête. Ils essaient de travailler avec les équipes des villages proches afin de recouper les informations sur les disparitions similaires et chercher un point commun qui pourrait les mener au coupable.

De son côté, Ericka prépare son nouveau projet. Pour ce faire, elle rend visite à une meurtrière en prison, pour essayer d’obtenir de la matière pour son livre. Jusqu’à présent, elle ne tire absolument rien de la détenue, même si cette dernière accepte de la rencontrer, à chaque fois.

Comme à son habitude, Camilla Lackberg nous balade entre le présent avec l’enquête qui entoure Victoria et le passé où on suit une jeune femme (la détenue) qui rencontre un dompteur de lions, comment il abandonne tout cette vie de cirque pour elle, leur histoire d’amour et leurs enfants. Et comme à chaque fois, on attend impatiemment que l’auteure nous montre le lien entre le présent et le passé.

Cet épisode, même s’il m’a fait retrouver nos personnages fétiches avec beaucoup de plaisir, n’a pas été une révélation. L’intrigue est bien menée (on est dans du Camilla Lackberg, n’oublions pas :-)) mais pas assez : le lecteur peut voir les ficelles. Les choses ne se mettent pas en place de manière aussi fluide, aussi « logique » que ce qu’on attend d’un de ses romans. C’est malheureusement un peu trop tiré par les cheveux pour que j’aie pleinement apprécié ma lecture. Je ne sais pas si l’auteure s’essouffle ou si c’est moi qui en tant que lectrice me suis trop habituée aux petits tours de passe-passe de Madame Lackberg mais… Voilà, je suis plutôt mitigée. Venant d’elle, c’était un peu décevant, même si retrouver Ericka et Patrick reste toujours indéniablement un excellent moment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s