N’oublier jamais

Je vous ai parlé de Michel Bussi à plusieurs reprises sur ce blog. D’abord de mes coups de coeur pour Un avion sans elle et Nymphéas noirs. Puis des mes avis plus mitigés sur Maman a tort et Ne lâche pas ma main. Je referme à l’instant mon Kindle sur les derniers mots de N’oublier jamais. Et cette fois, ma lecture n’a pas été une réussite. J’espère honnêtement que son dernier bouquin, Le temps est assassin, qui se déroule en Corse, sera moins décevant.

n-oublier-jamaisNous sommes en février 2014. Jamal Salaoui est en vacances en Normandie. Son délire : courir tous les matins sur les chemins des falaises d’Yport avec sa prothèse de jambe. Malgré son handicap, son rêve ultime est de participer à l’ultra trail North Face, une course prestigieuse dans le massif du Mont Blanc. Un matin, il croise une jeune femme en larmes au bord du précipice. Robe rouge déchirée. Il lui lance à la volée une écharpe rouge Burberry qu’il vient de trouver accrochée à une clôture, pour essayer de la retenir et l’empêcher de sauter. Peine perdue, elle se lance dans le vide et s’écrase sur les galets de la plage en contrebas. Le temps qu’il redescende, deux autres témoins sont au chevet du cadavre de la jeune femme.

Assez rapidement, l’affaire, qui semble simple, prend une tournure tordue pour notre narrateur : il s’avère que la jeune femme, Magali Verron, a été violée et étranglée. Son témoignage qui indique que la jeune femme s’est suicidée est donc fortement remis en question par les autorités. Les deux autres témoins ne peuvent pas l’aider : ils ont simplement vu le corps de Magali tomber. En parallèle, Jamal commence à recevoir des courriers reprenant des informations sur deux décès similaires qui se sont produits il y a bientôt dix ans : les victimes étaient deux jeunes femmes, Morgane Avril et Myrtille Camus. Sentant l’étau se resserrer autour de lui, Jamal va essayer de mener sa propre enquête, aidé de ces documents qui arrivent au compte-goutte et par Mona Salinas, une jeune scientifique qu’il a rencontrée au commissariat.

Assez rapidement, des évènements, des données, des faits se contredisent. Le narrateur s’égare et m’a totalement perdue avec lui. J’ai trouvé tout cela trop rocambolesque. J’avais vu un ou deux trucs arriver, mais ce n’était pas crédible… C’était excessif. La lecture a été frustrante, pas aussi passionnante et cohérente que les romans que j’ai lu auparavant du même auteur. Certains trucs sont franchement tirés par les cheveux, on n’en voudrait même pas dans un film américain de seconde zone (le genre qui sort directement en DVD) ! Des éléments d’enquête ont été fortement raccourcis, des faits qui auraient pu être vérifiés assez rapidement par les protagonistes ne l’ont pas été. Et les dernières pages sont un peu une conclusion simple, bateau, pour satisfaire le lecteur. Très honnêtement, cela a été un roman décevant, énervant même. Je n’aime pas quand je ne peux pas me fier à ce que dit mon narrateur. Sans mauvais jeu de mot, N’oublier jamais ne va pas marquer ma mémoire. Next !

Publicités

8 réflexions sur “N’oublier jamais

  1. pouine59 dit :

    Coucou !
    En effet, cette lecture ne m’a pas convaincue non plus, je suis allée jusqu’au bout mais j’ai mis du temps à le terminer :)
    Son dernier livre « Le temps est assassin » est beaucoup mieux, je l’ai lu cet été ;)

    • Caro dit :

      Ah, lui il est toujours sur ma liste à lire :-) même si N’oublier jamais m’a un peu démotivée des romans de Michel Bussi… En plus avec le déménagement et l’arrivée de notre chiot, c’est un petit peu plus compliqué de trouver le temps de se poser pour lire :-) Mais je ne perds pas espoir ! A tout bientôt :*

  2. boudoirdestendances dit :

    Je suis arrivée à saturation de Michel Bussi avec ce roman, inégal et assez bâclé. Je lui ai largement préféré un Avion sans Elle.

    • Caro dit :

      Totalement d’accord ! Un avion sans elle et Nymphéas noirs restent mes favoris. Je vais bientôt me lancer dans son dernier mais c’est vrai que N’oublier jamais m’a un peu refroidie…

  3. Philippe D dit :

    J’ai beaucoup aimé ce bouquin même s’il n’est pas à la hauteur de « Nymphéas noirs » que j’ai vraiment adoré ! Ce dernier est et restera sans doute mon préféré !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s