Coups de coeurs des derniers mois

Hello à ceux qui me lisent encore :)

Je ne me trompais pas l’an dernier quand je disais que j’étais de retour sans savoir combien de temps ça durerait. C’était donc un one shot :D Bref bref, me revoilà par ici pour un petit tour d’horizon de mes coups de coeur récents. J’espère que cela vous plaira et vous donnera des idées !

  • Livres

Ce qui m’a réellement motivée à reprendre mon clavier aujourd’hui, c’est le livre que j’ai terminé récemment. The Seven Husbands of Evelyn Hugo a été un coup de coeur total comme je n’en ai pas eu depuis longtemps. J’avais déjà vraiment adoré le roman plus récent de l’auteure, Taylor Jenkins Reid, Daisy Jones and the six, que j’ai lu il y a plusieurs semaines. Mais je dois reconnaître qu’Evelyn a détrôné Daisy (ça a été plutôt serré, il faut l’avouer).

Evelyn Hugo est une actrice hollywoodienne qui a commencé sa carrière dans les années 50, une icône dont les sept mariages ont nourri une presse avide de contes de fée, d’adultères et de scandales. A notre époque, elle choisit d’enfin raconter son histoire à une journaliste, ses vérités, ses choix et ses sacrifices. Le tout s’articulant autour de ses sept mariages consécutifs. Je n’ai pas un attrait particulier pour cet univers ou cette époque (et pareil pour « Daisy Jones and the Six »), mais le merveilleux talent de Taylor Jenkins Reid est de transporter le lecteur dans le monde qu’elle décrit, de le faire vibrer avec l’héroïne, qu’elle nous fait tour à tour aimer et détester mais qui reste toujours désespérément humaine. Je m’attendais à apprécier cette lecture mais pas autant. A présent je comprends mieux les avis sur Goodreads des personnes qui disent qu’il s’agit d’un roman qui rentre directement dans leur top 5. J’ai l’impression que l’histoire d’Evelyn restera avec moi un moment en tous cas.

Là, j’ai démarré Malibu Rising, de la même auteure, mais je suis tout au début et je ne suis pas encore totalement entrée dans l’histoire. Et j’ai aussi lu un de ses romans publié il y a plusieurs années (Maybe in another life), sympa mais pas du même niveau.

Et si vous cherchez à vous vider la tête, la saga Bridgerton est plutôt efficace. Etonnamment bien écrite (du moins en VO), mais l’auteure a étudié à Harvard du coup ça explique des choses de ce côté. On est loin, bien loin du style effroyable de Fifty Shades of Grey. Après pas de grosses attentes à avoir de ce côté, c’est de la romance et ça se lit rapidement sans marquer les esprits. Mais en tant de pandémie, c’est plutôt sympa de se vider la tête.

  • Musique

Comment dire, Taylor Swift <3 Elle nous a offert deux magnifiques albums sur cette année de lockdown, entre Folklore et Evermore, mon coeur balance. Les titres August, Cardigan, Betty, Right where you left me, the one, willow, no body no crime, last great american dynasty, et tous les autres. Je l’adore depuis plusieurs années mais ces deux derniers albums sont waouw, j’ai l’impression de regarder des films parfois quand j’écoute ses chansons, elle a ce talent fou de raconter des histoires avec une telle intensité et les images qu’elle décrit sont magnifiques. En ce moment, Right where you left me est ma grande favorite !

  • Tourisme :)

Je crois que je n’ai pas passé autant de temps sans frôler le tarmac d’un aéroport depuis très longtemps. Les 18 derniers mois ont été particuliers, très particuliers. Depuis notre dernier week-end (à Palm Springs, donc toujours en Californie – pour l’étranger c’était en septembre 2019), nous avons essayé d’être super prudents (certains diront trop, mais l’essentiel c’est d’être en accord avec soi-même :)) et on a favorisé les day trips, les journées plage et les hikes pas trop loin de chez nous. Vu les courbes et les stats en Californie, et surtout l’avancée de la vaccination par ici, on s’est sentis un peu plus confiants. Suffisamment pour booker quelques jours à cinq heures de la maison (toujours en Californie) et d’enfin prendre le temps de changer d’air !

On a mis le cap au Nord, et on est partis visiter Lassen Volcanic National Park et McArthur-Burney Falls Memorial State Park. Comme on s’y est pris un peu tardivement, on a trouvé un logement assez loin du parc, un motel sans prétention (vraiment aucune) à Susanville, mais ça a marché tout de même. Conseil du coup, ne faites pas comme nous et soyez prévoyants :)

On a adoré cette bouffée d’air frais (même si en pleine heatwave), on en a pris plein les yeux : Burney Falls (avec la petite hike Falls loop), Manzanita Lake, Sulphur Works, Bumpass Hell (et la hike qui venait de rouvrir) et Lake Helen (lien pour vérifier l’état des trails)! Magique ! Et la prochaine fois on essaiera de caler aussi le trail des Kings Creek falls et d’autres hikes que nous n’avons pas pu explorer cette fois-ci. On a fini par une nuit dans le Wine Country (et un accès à une super piscine) avant de rentrer à la maison !

Voilà voilà. A dans un an :)

California Pics #7

En juin, on a fait un petit tour du côté d’El Cerrito, on a baladé le chien dans notre quartier, on est allés dans les quartiers de Castro et de Pacific Heights. J’ai confirmé ma passion pour le boba en devenant une fan absolue de Boba Guys, on a bu du thé excellent chez Samovar pour célébrer notre anniversaire de mariage. Et on a jeté un oeil du côté de Burlingame et de Mountain View.

IG 17061

Deux jours à Chicago

Tout récemment, nous avons profité d’un week-end pour partir vers l’est et passer 48 heures à Chicago. Située à un peu plus de quatre heures d’avion (et deux heures de décalage horaire) de San Francisco, cette ville d’Illinois est accolée au lac Michigan et est réputée pour ses « deep dish pizzas ».

Armés de notre guide Lonely Planet (qui ne n’est pas révélé super super utile même si j’apprécie toujours leur format et le côté « souvenir » qu’ils me procurent une fois dans ma bibliothèque), des conseils précieux de ByAltadena (son Instagram ici :-)) et de la lecture de quelques articles de blog consacrés à la ville, on a établi une to-do list et on a ensuite adapté notre programme à l’envie du moment et à la météo :-)

chicago

Côté pratique, nous avons dormi à l’hôtel River North Best Western, réservé via Booking. J’avais été plutôt surprise des prix du logement, assez élevés même en réservant un week-end « normal » et plusieurs mois en avance. Nous sommes arrivés de l’aéroport en L-train. A noter que l’hôtel Wyndham Grand Chicago River Front offre une vue super sympa sur la Chicago River (chose que j’ai apprise un peu trop tard :)).

Après avoir posé nos valises à l’hôtel, nous avons directement décidé de cocher un des plus gros éléments de notre to do list à Chicago : la deep dish pizza. On a suivi les conseils de la majorité (et du Lonely Planet) et on a poussé la porte de Giordano’s (River North) (il s’agit d’une chaîne super présente dans la ville). Le plat est surprenant, surtout pour des fanatiques des pizzas napolitaines, qui aiment la pâte ultra fine, sauce tomate de qualité et mozzarella super fraîche (style Franco Manca ou Pilgrim’s pizza à Londres <3). Verdict : c’était étrange et extrêmement consistant. La quantité de mozzarella est particulièrement impressionnante. Après avoir étudié consciencieusement le menu et les assiettes des autres clients du restaurant, on a commandé une pizza taille small qu’on a partagée à deux. Il ne nous fallait clairement pas plus que ça ! Le plat s’apparente plutôt à une quiche ou une tourte qu’à une pizza… Bref, c’était une expérience mais, spoiler alert, nous ne deviendrons pas des aficionados de la deep dish pizza :)

IMG_6008IMG_5994b

Après une bonne nuit de sommeil, on s’est réveillés pour affronter la chaleur de Chicago. Cela nous changeait un peu car l’été à San Francisco, c’est plutôt brumeux et frais. On a démarré la journée par un passage chez Eataly, un magasin consacré aux spécialités italiennes (comme son nom l’indique :-)), avec plein de produits frais, de la charcuterie, des fruits et légumes. Il y a également plusieurs restaurants et des corners dédiés au petit-déjeuner (dont un corner dédié exclusivement au Nutella). En d’autres mots, Eataly est un lieu de perdition pour moi. D’ailleurs, je vous en reparle un peu plus bas dans cet article.

___greens__Eataly__Chicago__illinois__asparagus__onions__kale

Une fois rassasiés avec une crêpe banane Nutella, on a mis le cap sur le John Hancock Center, pour monter tout en haut voir l’observatoire 360 Chicago et profiter de la vue sur la ville et sur le lac. Parlons-en du lac : il est tellement grand qu’on n’en voit pas la fin ! On se croirait au bord de la mer, avec cette immense plage.

On avait hésité entre deux attractions pour ce qui est de prendre de la hauteur : 360 Chicago (dans le Hancock Center) et Skydeck, dans la Willis Tower. Après avoir lu quelques comparatifs en ligne (notamment celui-ci), on a fini par opter pour 360 Chicago pour une raison toute simple : apparemment, il y a souvent beaucoup d’attente pour la Willis Tower alors que pour 360 Chicago, c’était beaucoup plus fluide. On a pu confirmer cette dernière partie car on a dû faire la file cinq minutes en bas pour les tickets et ensuite pas la moindre attente ! Au départ, on s’est dit qu’on rajouterait les quelques dollars pour faire l’attraction Tilt, avec un pan de la paroi vitrée qui bascule en avant pour vous permettre de profiter encore plus de la vue et de la hauteur. Les tickets s’achètent au niveau de l’observatoire… Une fois en haut, on a estimé que la vue globale nous suffisait amplement : j’avais déjà un peu le vertige rien qu’en approchant les fenêtres, pas besoin de plus d’émotions fortes. Le pire, ça a été quand on a vu les gens dans l’attraction : certaines personnes étaient super fans et voulaient se rapprocher de la vitre pour encore plus profiter de la vue. Mais d’autres n’en menaient vraiment pas large, notamment un jeune garçon qui avait les bras qui tremblaient. Ca nous a juste confortés dans notre décision de nous tenir bien loin.

IMG_1366bIMG_1333bIMG_1332b

Le midi, on a mangé du côté du Magnificent Mile (aka Michigan avenue, une rue de magasins sur laquelle on a flâné un peu) et nous avons ensuite mis le cap sur Navy Pier, la jetée avec ses attractions. On s’est baladés sans but défini autour des jeux, de la plage, de la grande roue. C’était très chouette comme endroit, surtout compte tenu du soleil ! On est ensuite repartis vers le quartier du Loop, avec une pause dans un Starbucks (bienvenue car depuis le café, on a assisté à une grosse averse avec tous les gens qui couraient de partout pour se mettre à l’abri). Sans l’avoir spécialement cherché (erreur de notre part), on est tombés sur le mythique Chicago Theatre, superbement illuminé.

IMG_1499IMG_1543IMG_1715IMG_1698

Et tant qu’on était dans les incontournables, j’ai décidé de me lancer dans la quête de la photo typique du métro aérien. Genre celle ci-dessous.

IMG_1899___chicagoloop__chicago__illinois__cat__ltrain

Après avoir attendu et photographié quelques trains (merci au chéri qui est patient :-)), on est retournés à Eataly. Comment oublier cet endroit ? Ils ont un atelier où ils fabriquent la mozzarella (que les curieux comme moi peuvent observer), des pizzas napolitaines qui avaient l’air parfaites, etc. J’avais opté pour une assiette de mozzarella et autres légumes (asperges, tomates, etc.). C’était super bon, très frais. On a été ravis de notre visite et on croise les doigts pour qu’un endroit similaire arrive à San Francisco !

Le dimanche on s’est levés avec beaucoup d’énergie : il s’agissait déjà de notre dernière journée à Chicago et on avait toujours notre to-do list à abattre. Dès 9h, on attendait sagement l’embarquement pour notre croisière architecturale, Chicago Architecture Foundation River Cruise . C’est LE truc incontournable de Chicago. On avait réservé le vendredi pour le dimanche, de crainte de ne pas avoir de place et en vérifiant bien les conditions météo. Au final, je ne suis pas sûre que la réservation était nécessaire car le bateau était très loin d’être rempli. Quelque part, c’en était même plus agréable pour nous ! A 9h30, on est montés à bord du First Lady et on a entamé la croisière d’1h30 sur la Chicago River. Bilan extrêmement positif ! Tout d’abord, ça nous a donné un super aperçu de la rivière en elle-même et un autre angle de vue de la ville. Les explications sont très intéressantes, en revenant sur l’évolution de la rivière, l’architecture de nombreux building et bâtiments datant de diverses époques qu’on peut admirer (ou pas, certains étant plutôt hideux, les années 70, en termes d’architecture, c’était du béton tout moche de partout).

IMG_2042IMG_2095IMG_2168bIMG_2154

A l’issue de cette jolie croisière, on a marché un peu le long du lac jusqu’à atteindre le Maggie Daley Park. Ensuite, via le BP Bridge (très joli), on est arrivés au niveau du Millenium Park où on a enfin pu découvrir (et photographier) le célèbre Bean, aka la sculpture Cloud Gate (de l’artiste Anish Kapoor). On a poursuivi l’exploration du parc en s’émerveillant devant la jolie Crown Fountain et le Lurie Garden (avec des petits bassins d’eau, parfaits pour se rafraichir les pieds, surtout avec les températures estivales à Chicago.

IMG_2226IMG_2253IMG_2268

Pour clôturer en beauté notre séjour, on est allés jeter un oeil au bar à vue du Trump Hotel. On a rangé nos convictions politiques, on a pris l’ascenseur et on a commandé deux cocas au bar de l’hôtel, The Terrace at Trump. Comme on était clairement des touristes de classe moyenne aux yeux des hôtesses (appareils photo, lunettes de soleil, shorts, etc.), on a été posés au niveau du bar pour siroter nos boissons mais une fois avalés, on s’est baladés un peu pour apprécier la vue, plutôt sympa, sur la Chicago River et les buildings aux alentours.

Bilan, on a passé deux jours super chouettes, avec de gros coups de coeur pour la croisière sur la rivière et le Millenium Park. Merci Chicago ;-)

California Pics #5

Cette fois, c’est parti pour un flashback sur Avril ! :-)

Au programme : Sunset, Ocean Beach, Japantown, ma première figurine Pop! (et ce ne sera pas la dernière :p), le fameux et éphémère Unicorn Frappuccino de chez Starbucks, notre week-end à Los Angeles (dont je voudrais vous parler bientôt plus en détail :)), une super aprem du côté de Chestnut street et enfin, last but not least, plein de cherry blossoms :-)

IG 1704