En résumé #11

Bon bon bon. Petit article fourre-tout aujourd’hui, dans lequel je glisse les différentes choses dont j’ai croisé la route récemment mais qui n’ont pas justifié l’écriture d’un article dédié. Un peu de tout au programme aujourd’hui : livre, séries, films… On your marks, get set… GO !

Côté bouquins

frankieprattOn commence avec Le journal de Frankie Pratt (que j’ai lu en anglais, The Scrapbook of Frankie Pratt). Déception pour ma part. Pour tout vous avouer, je ne l’ai pas encore terminé et je l’ai commencé il y a plusieurs mois. J’en avais lu beaucoup de bien chez Elise (encore elle, qui m’avait déjà donné envie de lire Un avion sans elle :)), mais le charme n’a pas opéré sur moi, malheureusement. C’était joli, extrêmement bien fait mais… Je n’ai pas accroché à l’histoire de Frankie Pratt… Dommage. Pour info, Frankie Pratt est une jeune fille des années 20 aux USA. On suit son histoire via des coupures de journaux, des photos, des tickets de cinéma, des affiches, etc. L’auteur, Caroline Preston, a fait un travail d’orfèvre pour chiner et réunir toutes les pièces d’époque et réaliser ce très beau livre… J’espère que vous serez plus sensible à sa magie que je ne l’ai été.

Côté séries

bunheads-100014069-origVous souvenez-vous de Gilmore Girls ? La magnifique série sur Lorelai Gilmore et sa fille Rory ? Les jolies histoires farfelues de leur village de Nouvelle-Angleterre, Stars Hollow ? Cette jolie série, créée par Amy Sherman-Palladino, reste une de mes petites favorites (Lauren Graham n’y est pas étrangère, cette actrice est absolument géniale ! On la retrouve dans Parenthood d’ailleurs). Amy Sherman-Palladino a lancé en 2012 la série Bunheads, centrée sur l’univers d’une école de ballet dans un petit village près de la mer, Paradise, en Californie. Après un casting raté et un peu trop d’alcool, Michelle Simms, danseuse à Las Vegas, se réveille dans la voiture de son tout nouvel époux, en direction de la maison qu’il partage avec sa mère au bord de l’océan. A peine le temps de se faire à l’idée de son mariage que la jeune femme se retrouve veuve… Et doit composer avec sa nouvelle vie et l’héritage (la maison, le terrain, etc.) que son mari lui a laissé. Elle va rapidement s’investir dans l’école de danse que possède sa belle-mère. Malheureusement et contrairement à Lauren Graham, Sutton Foster n’a pas le charisme et les épaules pour porter toute la série. De plus, c’est probablement lié à l’écriture du scénario et à la manière de diriger de Amy Sherman-Palladino mais il était impossible de ne pas comparer les deux actrices en permanence : le personnage de Michelle Simms a un grain de folie similaire à celui de Lorelai Gilmore (grain de folie qui doit être lié à l’actrice Lauren Graham car on le retrouve également dans son rôle de Sarah dans Parenthood). Bref, Michelle est une pâle copie de Lorelai : malheureusement, n’est pas Lauren Graham qui veut (sinon ça se saurait). On peut cela dit noter la présence de la grand-mère de Rory, Kelly Bishop, dans cette série, ainsi que le talent remarquable des jeunes danseuses (tout particulièrement celui de la jeune Julia Goldani Telles, qui interprète Sasha et qui apparaît également dans l’épisode S02E11 de The Carrie Diaries). Cette série a été annulée après une seule saison, n’ayant pas récolté des audiences suffisantes pour la chaîne ABC Family.

crazy_ones_ver3_xlgBuffy is back. Après le flop monumental (tant du côté des audiences que de la qualité) de la série Ringer, qui devait marquer le grand retour de Sarah Michelle Gellar sur le petit écran, on a le plaisir de la retrouver aux côtés de Robin Williams dans la comédie The Crazy Ones. Centrée sur l’univers de la publicité et du marketing, cette nouvelle série est fraîche et déjantée. Les personnages sont attachants et ma foi, c’est un plaisir de voir Sarah Michelle Gellar dans une comédie et surtout, s’initier aux jeux vidéos jusqu’à devenir totalement addict. A noter les rôles secondaires qui sont riches (c’est assez rare pour le souligner). On peut également retrouver une des copines de Blair Waldorf dans feu Gossip Girl, Amanda Setton (celle qui faisait partie de sa suite lorsqu’elle traînait en tant que Queen B. sur les marches du MET dans l’Upper East Side). On peut beaucoup mieux apprécier le talent de la demoiselle ! Je suis également assez fan de la « compétition » entre Zach et Andrew pour être le chouchou de Simon Roberts, chef de l’agence (Robbie Williams). Une petite histoire d’amour essaie peut-être également de se frayer un chemin entre Andrew et Sidney (SMJ), la fille de Simon. Bref, j’aime beaucoup, même si ce n’est pas la série de l’année :) (A ce propos, on la cherche toujours).

trophy wife castAutre nouveauté de cette année, la série Trophy Wife. Alors là, je n’en attendais pas grand chose au début mais cette série est une petite perle qui offre plein de légèreté et de sourires. Très honnêtement, c’est la plus jolie comédie de cette année ! Kate (incarnée par Malin Akerman, qu’on a pu voir notamment dans 27 robes, où elle jouait la petite soeur de Katherine Heigl) est la troisième épouse de Pete, avocat dans la cinquantaine. Pete est papa de trois enfants, Warren, Hillary et Bert. Il a également deux ex-femmes : Kate, chirurgienne psycho-rigide, et Jackie, un ovni new age. Trophy Wife orchestre à merveille la vie de cette famille hors norme, c’est vraiment chouette ! Les personnages sont hilarants, les situations cocasses mais pas lourdes. Bref, je suis fan et vous devez découvrir cette série d’urgence !

sherlock1680x1050J’ai découvert Sherlock cette année, bien longtemps après tout le monde. La troisième saison vient de se terminer sur la BBC (avec une quatrième déjà prévue et une cinquième déjà écrite) et c’est l’occasion pour moi de vous conseiller fortement de découvrir cette série sur le héros d’Arthur Conan Doyle. Transposée dans le présent avec Brio et sans perdre ce qui fait l’essence de Sherlock Holmes et de Watson, cette série british est une réussite au niveau du scénario, de l’image ainsi que du casting ! Une petite merveille (trop petite : trois épisodes d’1h30 par saison et près de deux ans entre la saison 2 et la saison 3 : c’est presque du sadisme de la part de la BBC et du créateur Steven Moffat). Les acteurs qui incarnent Sherlock et Watson sont incroyables ! Je ne connaissais pas encore Benedict Cumberbatch et j’avais uniquement vu Martin Freeman dans le Hobbit (qui ne m’avait pas passionnée), mais quel talent ! Et en plus ça se passe à Londres :) que demander de plus ?

Et côté films

[ J’abrège un peu sinon cet article va être définitivement trop long :) ]

Man Of Steel, ou comment Superman s’est transformé en grosse poule pondeuse (du moins c’est comme ça que je l’ai perçu). Je n’ai pas aimé ce film. Autant j’aime beaucoup l’univers des superhéros de Marvel (Spiderman, Iron Man et cie), autant là, ça m’est passé au-dessus. Je n’ai pas accroché du tout. Et quand on nous explique que Superman porte à l’intérieur de lui tous les habitants de Krypton, j’ai vraiment visualisé une grosse poule prête à pondre ses oeufs un peu partout (j’ai bien peur d’être la seule à avoir visualisé ça mais bon). Bref, non.

How to Train your Dragon (Dragon en VF) et Despicable Me 2 (Moi moche et méchant 2) : oui oui oui ! Ces deux films sont magiques ! Plein de douceur, de sourire, d’amitié, d’amour tout ça. J’ai adoré l’univers des deux (même si ces univers n’ont absolument rien à voir l’un avec l’autre). Mention spéciale pour le dragon qui se comporte un peu comme un chat :) Bonne nouvelle, How to train your Dragon 2 sort dans les salles obscures en 2014 !

toothless-how-to-train-your-dragon-9626388-1920-816

Wishlist :)

Aaaah décembre, les décorations de Noël, le sapin (pas encore arrivé chez nous), les thés chauds, les bougies… Je ne sais pas comment ça se passe par chez vous, mais par ici, chaque année, on s’envoie des listes de Noël dans tous les sens (ou presque), histoire de taper juste dans les cadeaux.

Cette année, comme il y a deux ans, j’ai envie de partager ma liste avec vous, on ne sait jamais que ça donne des idées à certain(e)s.

wishlist2013

  • Un bracelet Tiffany que j’adore et que je trouve magnifique et intemporel ! J’ai découvert la boutique de la 5th Avenue à NYC dans un émerveillement qui est allé crescendo au fil des étages.
  • Un blush NARS, couleur orgasm, qui est apparemment exceptionnel :) Hâte d’essayer !
  • Un bouquin de cuisine vietnamienne, « Paris-Hanoi ». Je suis complètement addict à la cuisine vietnamienne et j’avais lu d’excellentes remarques sur ce livre, édité par le restaurant parisien. Le seul souci avec les bouquins de cuisine, c’est que jusqu’à présent, je les aime beaucoup sur mon étagère mais je ne les mets pas vraiment en pratique… :p
  • Des bouquins (même si ma PAL grandit, surtout sur mon Kindle Paperwhite à présent). Jiro Taniguchi (Un zoo en hiver), des BD’s (Une nuit à Rome, de Jim), ou un bouquin pour enfant qui m’amuse, The dinosaur that pooped a planet.
  • Un puzzle. Je n’en ai jamais parlé ici mais ceux qui me suivent sur Instagram ont pu récemment voir l’évolution rapide du dernier que j’ai réalisé. C’est une activité qui me délasse et qui me vide l’esprit. J’adore ça (mon dos me remercie moins). Particulièrement ceux représentant les Cinque Terre (merveille italienne que je n’ai malheureusement pas encore eu l’occasion de découvrir), NYC ou encore les Seychelles.
  • La monographie de Rosinski. Je suis fan de l’oeuvre du dessinateur de Thorgal depuis que j’ai une quinzaine d’années, j’aime son trait, la vie qu’il insuffle d’un coup de crayon à ses personnages emblématiques. J’adorerais découvrir plus de choses sur cet artiste.
  • Un nouveau disque dur d’1To: ceux qui me connaissent un peu savent que j’ai besoin d’avoir plein de copies de mes photos (ça me rend malade rien qu’imaginer de les perdre). Et une housse pour lui, aussi.
  • Une jolie coque made in Etsy pour mon iPhone, par exemple de cette boutique :)
  • Une grosse bougie jarre Yankee Candle, parfum « clean cotton ». Sur les conseils de Victoria, du blog Mango & Salt, j’ai découvert cette marque l’an dernier et je suis tombée sous le charme de l’odeur de propre de Clean Cotton. Waouw.
  • Le cadeau qui traîne sur ma wishlist depuis un bail et qui va y rester encore un bout de temps : l’objectif 24-105 L de Canon… Magique, magnifique, lumineux, parfait,… mais cher. Pas pour tout de suite donc.
  • Puis des voyages :) maintenant qu’on vit en Angleterre, on aura probablement l’occasion de visiter les environs (Oxford, Cambridge, Brighton, etc.) mais aussi l’Irlande, la Suède (je veux voir Stockholm). Puis bon, j’ai toujours le reste des USA à (re)découvrir (refaire l’Ouest avec mon cher et tendre, la Floride, la Louisiane, la Virginie, le magnifique Angel Oak National Park, à côté de Charleston en Caroline du Sud, dont je rêve depuis que je l’ai vu en photo, etc.)! Et puis le reste du monde, aussi… :p (j’adore les affiches vintage de voyages, soit dit en passant).

2013-12-19

Et vous, vous voulez quoi pour Noël ?

En attendant, joyeuses fêtes à vous :)

Nouvelles du front

Notre première semaine à Londres est passée… Déjà. Verdict : trois virées chez Ikea pour s’approprier l’appartement. Bon, on a toujours pas de compte bancaire. Mais on avance dans le bon sens… En tous cas, une chose est sûre, les joies de l’administration c’est pareil dans tous les pays. Quand même une mention spéciale pour les secrétariats facultaires de mon Alma Mater, l’ULB, qui étaient les plus loufoques du point de vue des horaires.

A part ça, on prend nos marques à Londres (notamment chez Ikea, comme dit au-dessus, mais pas que). On a traîné un peu dans notre quartier, qu’on apprécie déjà énormément (on est du côté de Highbury & Islington, dans le nord de Londres). Upper Street est une rue commerçante juste adorable, qui me fait penser à ce que j’avais aimé à Boston (en même temps, ça se tient, la Nouvelle-Angleterre a bien dû puiser ses racines quelque part :p). Les gens sont polis, gentils, sympathiques et ont de l’humour pour la plupart ! C’est vraiment appréciable, même pour des détails, genre passer à la caisse du supermarché ou autre.

En attendant les cartons :)

En attendant les cartons :)

En parallèle à ma recherche d’emploi, l’organisation de l’appart, la prise de marques dans le quartier, les courses pour les victuailles et les joies administratives, j’ai quand même réussi à ingurgiter la saison 1 de la série Twisted dont je vous parlerai très bientôt. Verdict éclair : vivement janvier 2014 pour la suite ! A côté, j’ai aussi débuté un roman policier (on ne se refait pas :)), La fin de l’innocence, de Megan Abbott. J’ai aussi ajouté sur ma pile à lire The Cuckoo’s calling, de Robert Galbraith (pseudonyme de J.K. Rowling) ainsi qu’un vieil Agatha Christie que j’ai très envie de relire, La dernière énigme (ou en VO, Sleeping murder), qui était le préféré de ma soeur à l’époque où on dévorait tous les Agatha Christie. Je vais voir en quelle langue je vais le lire :) Vous, tout roule ?

London Calling

Hop, ça y est, nous sommes officiellement Londoniens (enfin, façon de parler : on nous repère instantanément dès qu’on ouvre la bouche :D). Ce qui explique mon absence par ici (pour ceux qui ne suivent pas la page Facebook du blog (#pasbien), j’avais posté des updates là-bas :p).

Nous avons quitté Lyon, fait un petit détour via Dardilly puis Liège (avec un crochet du côté de Namur pour un joli mariage) avant de sauter dans l’Eurostar, chargés comme des boeufs. Mais ça y est, on est installés ! On a encore pas mal de formalités administratives à régler mais après une virée Ikéa hier, on a l’essentiel : 2 verres, 2 assiettes, 2 tasses et des couverts. Par contre, pour les casseroles, on repassera… #fail. Je pense que je suis bien partie pour une deuxième virée Ikéa aujourd’hui… En général j’aime bien mais seule et sans voiture, ça fait lourd. Mais une petite plante dans le chariot devrait contrebalancer ce point négatif :p

Un aperçu #instagram de nos premiers moments londoniens :)

Un aperçu #instagram de nos premiers moments londoniens :)

En dehors de cela, je n’ai pas lu énormément (rien de surprenant vu le planning chargé des dernières semaines). J’ai juste lu un roman pour ados, The List, de Siobhan Vivian, Rien de transcendant du tout. Disons que ça distrait et ça vide l’esprit. On est dans un lycée américain dans lequel chaque année sort une liste reprenant la plus jolie et la plus moche des filles de chaque année. On suit le quotidien de ces filles durant la semaine où sort cette liste, jusqu’au soir de la soirée homecoming où sera élue la reine du bal. On passe en revue les différentes facettes de l’adolescence : amour, amitié, importance du regard des autres, estime de soi, troubles alimentaires, relations entre soeurs, etc. J’ai envie de résumer ce livre par « Vite lu, encore plus vite oublié ». Il m’a détendue dans le train, je ne lui en demandais pas plus.

Je vous mentionne également en passant la découverte musicale du moment (faite grâce à ma grande soeur :) une fois n’est pas coutume) : Fun. Groupe d’indie rock (comme c’est bizarre :p) new-yorkais, ils ont sorti leur second album studio, Some Nights, en 2012 et je suis définitivement fan de Some Nights, We are young (notamment de la phrase « my friends are [..] getting higher than the Empire State », qui me fait sourire). Et le reste de l’album est globalement très sympa. Bref, si vous y avez échappé (je ne sais comment), tendez l’oreille dès à présent ! Je leur trouve un côté Queen mixé avec (attention la référence) le style de la comédie musicale créée par le héros du film Forgetting Sarah Marshall (j’avoue qu’en réécoutant, je ne sais plus pourquoi j’ai fait le lien mais je vous en fais profiter quand même :p). Vous en pensez quoi ?