Chasing Life

Chasing-Life-Poster-Key-Art-ABC-FamilyNouveauté série sur ABC Family, Chasing Life a démarré le 10 juin 2014. La chaîne a placé beaucoup d’espoirs dans ce programme car avant même la diffusion du premier épisode, une saison complète de 20 épisodes a été commandée. Quand on voit comment certaines séries pourtant prometteuses rament pour grappiller quelques épisodes, c’est plutôt bon signe pour ce tv show.

Chasing Life est une série sur le cancer (la leucémie, pour être précise). C’est l’histoire d’April Carver (incarnée par Italia Ricci), une jeune femme de 24 ans qui vient de démarrer un job de journaliste au Boston Post (quotidien fictif). Elle bosse dur pour y trouver sa place, a un gros faible pour un de ses collègues, Dominic, et est prête à beaucoup de choses pour décrocher une bonne interview. C’est ainsi qu’elle se retrouve à donner son sang pour pouvoir approcher un joueur de baseball. Son oncle, avec qui elle est en froid depuis le décès de son père dans un accident de voiture, travaille dans le même hôpital en tant qu’oncologue pédiatrique. Après avoir donné son sang, elle est prise d’un malaise sans gravité, mais son oncle préfère tout de même faire quelques analyses. C’est ainsi qu’il découvre qu’April est atteinte d’une leucémie.

Les épisodes qui suivent le pilote nous montrent différents aspects de la gestion de la maladie : le déni, l’aveu, tout d’abord à sa meilleure amie, puis à sa famille plus proche (April vit avec sa soeur, sa mère et sa grand-mère), l’équilibre entre la maladie et le travail, les groupes de soutien (où elle va rencontrer d’autres malades dont Léo), sa peur de la chimio, ses inquiétudes pour son avenir. En parallèle, on suit aussi l’histoire d’amour naissante entre April et Dominic, le rapprochement entre celle-ci et Leo, les aventures de Brenna, la soeur d’April. Ainsi que les histoires familiales qui font surface alors que ce n’est pas vraiment le meilleur moment.

Chasing-Life-620x413

Très honnêtement, je pense que Chasing Life est la nouveauté que je préfère cette année. Cela dit, il ne faut pas oublier quelle chaîne diffuse cette série : ABC Family. Il ne faut pas trop s’attendre à des scènes trop dures, trop violentes, c’est obligatoirement plus soft qu’en réalité. Mais ça ne retire pas les qualités narratives de la série ni le côté attachant des personnages. En plus, j’ai eu le plaisir d’y retrouver Cappie (Scott Michael Foster) de Greek. Cela dit, en termes de séries consacrées à la maladie, The Big C, avec Laura Linney, est paraît-il excellente mais je ne l’ai jamais vue, donc je ne peux pas comparer.

Dominic, April et Leo. Le fameux triangle amoureux cher à toutes les storylines du monde entier :)

Dominic, April et Leo.
Le fameux triangle amoureux cher à toutes les storylines du monde entier :)

Twisted

En arrivant à Londres, dans notre joli appartement d’Islington, tout vide, j’ai eu quelques jours de libres (après les courses, les virées Ikea et avant le rangement des cartons du déménagement, les joies administratives et le reste). Quelques jours que j’ai joyeusement utilisés pour lire et regarder des séries (on ne se refait pas) à côté des choses utiles que je faisais en parallèle. Très objectivement, j’ai été plutôt sage, je trouve, très modérée.

twisted-revient-ce-soir-sur-abc-familyC’est donc de la petite découverte série que j’ai pu faire à ce moment que j’ai envie de vous parler aujourd’hui. Il s’agit de Twisted, une série lancée par ABC Family l’an dernier. Il y a déjà une saison 1 de 11 épisodes et la suite sera diffusée à partir du 11 février (à priori, parce que betaseries parle du 8 janvier et du côté d’Imdb, on s’égare entre janvier et février… On va donc dire que ça reprend début 2014 :p). Plus que deux ou trois petits mois !

Twisted, c’est l’histoire d’un petit garçon, Danny Desai, qui est super ami avec deux petites filles, Jo et Lacey. Un jour, il les rejoint dans le jardin… il vient de tuer sa tante, qu’il a étranglée avec une corde à sauter. Cinq années plus tard, sorti de sa détention, Danny revient vivre avec sa mère, interprétée par Denise « Sex Crimes » Richards. La ville l’accueille plutôt froidement. Ses deux anciennes amies, dont il a involontairement brisé l’amitié, ont évolué en s’éloignant l’une de l’autre : Lacey est devenue une des filles les plus populaires du lycée alors que Jo a préféré ses pantalons baggy et ses bouquins pour faire profil bas. A son retour, les deux jeunes femmes sont pétrifiées, replongées dans cet été horrible durant lequel Danny est devenu un meurtrier. Peu après son retour, Danny est invité à une soirée où une amie de Lacey, Regina, essaie tant bien que mal de le draguer… Il repousse ses avances et rentre chez lui. Le lendemain matin, la jeune fille est retrouvée morte. Tout accuse Danny, la ville le désigne très rapidement comme le coupable idéal, y compris la police. Sauf que… Quelque chose ne colle pas. Idem avec le meurtre de sa tante : Danny a beau avoir avoué le meurtre, il n’a jamais donné de raisons pour avoir commis ce crime…

Très honnêtement, je me suis embarquée dans cette série sans en attendre grand chose. Je pensais retrouver un arrière-goût de Pretty Little Liars  (bébé d’ABC Family aussi, tiré des romans de Sarah Shepard) en plus cheap. Et au final, absolument pas ! La série est bien mieux menée, plus intelligente, plus intrigante. Autant la première saison de Pretty Little Liars était passionnante, autant, à mes yeux, la série s’est perdue dans des divagations bizarres et des trucs pseudo-surnaturels… Ici, rien de tout cela. On se pose pas mal de questions, mais on n’a pas cette sensation que la série va tourner pendant cinq ans autour du pot avant de nous donner des semblants de réponses…

L’intrigue m’a complètement happée, les personnages m’ont accrochée (à divers niveaux, comme toujours). Certains sont plus creusés que d’autres. Le triangle entre Jo, Lacey et Danny est très intéressant, bien amené. Un triangle amoureux est toujours au programme (voire un carré ou un pentagone :)) mais celui-ci est moins primaire que dans certaines autres séries d’ados. La relation entre Danny et sa mère est également intrigante. Idem pour son père mort, sur lequel le spectateur se pose plein de questions… Bref, si vous voulez vous changer les idées, cette série est vraiment chouette ! Dommage qu’il n’y ait que 11 épisodes au compteur jusqu’ici :p