En résumé #2

Je réitère l’expérience d’il y a quelques semaines. Un billet générique où je résume un peu, comme son nom l’indique.

Uzès Alors, je reviens d’une semaine à Uzès, dans le Languedoc-Roussillon, pas très loin de la Provence. Très joli village, très dépaysant pour moi, qui regorge de ruelles, de vieilles maisons, de petites places, une jolie fontaine… Vraiment très joli. On a visité Pont du Gard un peu les alentours, notamment le pont du Gard, et le petit village de Saint-Quentin-La-Pöterie, qui comme son nom l’indique, regorge d’ateliers de potiers et héberge une boucherie qui a une vitrine bizarre… Devanture d'une boucherie à Saint-Quentin-La-Poterie. On a également fait une petite percée jusqu’à Avignon, avec son palais des papes, son fameux pont (Bénézet) Pont Bénézet - Avignon, et l’ambiance du festival qui touchait à sa fin. Une semaine très reposante et revitalisante. Ma grosse frustration est de ne pas avoir vu de champ de lavande. Mais je remets ça à l’année prochaine (j’ai vraiment très envie de prendre des photos de ces champs, niveau couleur, ça semble renversant)!

J’ai retenté Virginia Woolf et ses Vagues, je n’accroche pas mieux, mais je le terminerai un jour. Juré! Il me faudra cependant beaucoup plus de temps que pour un livre normal, je pense. Ce n’est vraiment pas idéal pour lire quelques pages dans le métro en allant au boulot. Du coup, lassée de ses élucubrations sans fin, j’ai entamé un des livres de ma pile « à lire » : La Physique des Catastrophes, de Marisha Pessl, chez Folio, et je suis plus que convaincue. Je ne sais pas lâcher l’histoire de Bleue Van Meer, qui a un papa professeur d’université qui l’entraîne à travers les USA au fil de ses emplois. Elle finit par s’intégrer dans un groupe de jeunes, sous l’aile d’un professeur plutôt étrange, qui les fascine et les intrigue. Je ne suis qu’à 500 pages sur 816, mais jusqu’ici, je n’ai aucun reproche à faire à ce délicieux roman (et quand je l’aurai terminé, il faudra vous attendre à un billet juste pour lui).

J’ai tenté récemment la série True Blood, à force d’en entendre parler. Là, par contre, je suis restée de marbre. La série ne m’a absolument pas parlé, un côté trop trash, trop « vulgaire », quelque part. Bref, une des rares séries pour lesquelles je ne tente même pas le deuxième épisode… Et Dieu sait que ça n’arrive pas souvent. En même temps, ce n’est pas plus mal : je suis déjà suffisamment de séries comme ça. D’ailleurs, vivement qu’elles reprennent :).

Publicités