Girl Online

Avant tout, parlons de choses sérieuses : Joyeuse année 2015 à tous :-) Pleine de voyages, de bonheur, de bons bouquins, de séries de qualité, d’amour, de photos et de jolies surprises. Et de réussite professionnelle, aussi, tiens. Par manque d’inspiration, j’ai été un peu absente ces dernières semaines. J’espère que 2015 sera plus fructueuse à ce niveau également.

Aujourd’hui, j’ai très envie de vous parler du roman que je viens de terminer (et que j’ai lu plutôt vite :-)). Il s’agit du premier roman de la blogueuse anglaise Zoe Sugg (connue sous le pseudonyme Zoella sur Youtube), Girl Online. Il s’agit d’un roman sans prétention, sympa, mignon. Une histoire qu’on a déjà lue/vue mais dont on aime toujours autant découvrir les variations. L’histoire de mademoiselle Toutlemonde qui devient quelqu’un, qui tombe amoureuse et à qui il arrive plein de choses géniales. Une petite comédie romantique adolescente, en gros, dans laquelle on peut toutes (ou presque) s’identifier.

22510983Penny Porter est une adolescente de quinze ans comme toutes les autres, ou presque. Accro à la photo, un peu gauche, timide, elle vit à Brighton (que j’ai adoré :)) et passe son temps libre à rêver au playboy de son école, Ollie, avec son meilleur ami et voisin Eliott. Elle se rapproche d’Ollie (le roi du selfie selon Eliott) un peu avant les vacances de Noël, en étant la photographe attitrée de la pièce de l’école dans laquelle jouent Ollie et Megan, l’ex-meilleur amie de Penny (apparemment, Megan a joué dans un spot publicitaire et a pris la grosse tête, laissant de côté ses années d’amitié avec Penny pour traîner avec d’autres personnes). Cependant, les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu et l’adolescente saisit avec bonheur l’échappatoire que ses parents lui proposent : aller passer Noël à New York (et même emmener Eliott avec eux) où ils doivent aider pour l’organisation d’un mariage à l’hôtel Waldorf Astoria. Et c’est là qu’elle va rencontrer Noah. Cela, c’est pour vous expliquer qui est Penny dans la vraie vie, IRL. Mais Penny a également une présence en ligne : elle a créé un blog, qui devient de plus en plus populaire, qu’elle signe du pseudo « girl online (going offline) ». Elle y parle de ses soucis d’adolescence, de sa maladresse, de ses crises de panique, etc. Je ne vais pas vous en dire plus sinon je vais tout vous raconter et ce n’est pas mon but !

Comme je le disais ci-dessus, Zoe Sugg n’a pas révolutionné le genre littéraire avec Girl Online (ce n’était pas le but recherché je pense :)), mais ce bouquin (qu’il ait été écrit par la jeune femme seule ou qu’elle ait reçu l’aide d’une équipe d’éditeurs de choc) est plein de vie, de légèreté et de drames adolescents (j’ai toujours eu un faible pour cela :-)). Il m’a procuré un petit vent de fraîcheur, j’ai adoré suivre Penny de Brighton Pier à Brooklyn. Je me suis reconnue dans sa maladresse et son amour de la photographie et je pense que celle que j’étais à quinze ans aurait terriblement adoré cette histoire. En plus, entre Twitter, Facebook, les blogs et le reste, c’est un roman qui parlera à la génération de digital natives que nous sommes et surtout à ceux qui suivent. En tous cas, j’ai passé un bon moment et j’ai terminé ce roman le sourire aux lèvres :-)

zoella girl online

Le succès de la jeune femme sur le web et ses nombreux followers sur les différentes plate-formes où elle est présente ont fait de son premier livre une réalité et un succès. Le schéma est classique et si elle n’avait pas été une célébrité avec une grosse fanbase, son roman n’aurait peut-être pas été publié. Mais c’est la force du web 2.0. Concernant l’auteur et la polémique qui est née autour de ce roman : Zoe Sugg a été aidée par sa maison d’éditions pour écrire ce livre. La presse a même parlé de « ghost writer ». Voici la réponse de la jeune femme. A noter que les studios anglais et américains se disputent déjà les droits cinématographiques ! :-)

Publicités

L’avenir (du blog)

Aujourd’hui, billet nombriliste publié sur le blog, et concernant le blog. J’ai vu ailleurs des catégories d’articles qui s’intitulaient « vie du blog ». Et bien ici, nous serions en plein dans un article de ce genre.

Comme je vous le disais il y a quelque temps, lors de mon dernier changement de thème sous wordpress.com, je me sens à l’étroit ici. Et tout cela va bientôt changer. Qu’entends-je par « tout »? Ma foi :) beaucoup de choses. Mais pas le contenu, plutôt le contenant. A commencer par un joli nom de domaine juste pour lui, qui s’alliera avec un changement de nom également (et donc aussi un changement dans mon pseudo sur Twitter)… Le prochain nom est déjà décidé, le nom de domaine acheté, donc ça, c’est bien. A côté de cela, il y aura évidemment une nouvelle mouture au niveau de l’apparence : en passant chez un hébergeur autre que wordpress.com, mais en restant propulsé par la plate-forme, le blog pourra s’ouvrir à un monde de thèmes différents gratuits (et parmi lesquels je n’ai toujours pas eu de coup de coeur), à des plug-in qui me font envie depuis des lustres sur les blogs amis, etc.

C’est une petite révolution se prépare! :) J’espère qu’elle vous plaira. Evidemment, je vous tiendrai aurant en temps et en heure, notamment pour la nouvelle adresse du blog, pour les nouveaux flux, etc.

J’ai hâte de vous faire découvrir tout cela (même si ce ne sera pas prêt dans les jours qui viennent, ne rêvons pas)! Si vous avez des conseils ou autre avis, ou de bonnes adresses pour de jolis thèmes (merci à @diskette déjà pour ses liens d’hier :)), n’hésitez pas!

(Et pour mon propre avenir, ça va plutôt bien, merci :)).