Lectures sous le plaid avec un chocolat chaud

On arrive tout doucement en décembre (je dis tout doucement mais je n’ai pas vraiment vu les derniers mois passer), la pluie, la grisaille, le froid, les journées plus courtes, etc. La télé commence à nous ressortir ses marronniers : on va, comme chaque année, revoir « Maman j’ai raté l’avion », « Love Actually » (<3) et autres films de Noël. Les films qui sentent bon les fêtes, le sapin, tout ça. Mais du côté des bouquins, on a quoi à se mettre sous la dent en cette saison ? J’ai envie de vous citer quelques-uns de mes favoris pour se rouler en boule sous le plaid et lire à côté de la fenêtre (avec un temps pitoyable dehors), un chocolat chaud/thé/tisane à portée de main, une bougie allumée (à ce propos, j’ai craqué, sur les conseils de Victoria du blog Mango and Salt, pour des bougies Yankee Candles : Beach Wood et Clean Cotton – je vous en reparlerai :)) dans le coin.

Photo : Jake Bouma (Flickr)

Tout d’abord, mon livre préféré : Orgueil et Préjugés de Jane Austen. J’adore ce livre, pour un milliard de raisons que je ne citerai pas. Mais le ton, la manière dont l’auteur dépeint son époque, l’humour qu’elle emploie, le charisme des différents personnages, tout ça rend ce roman unique et parfait. Et d’autant plus parfait que le temps anglais, la pluie, le froid ambiant contribuent à nous faire nous sentir bien dans notre petit plaid. Et puis, le thé, les bals et le reste, ça a une magie absolument merveilleuse.

Ensuite, la saga Harry Potter ! C’est la série parfaite à relire en hiver (ou à revoir :)) : elle s’accorde tellement bien au froid et à la neige. Rien que d’imaginer la grande salle illuminée, ou alors le Noël d’Harry dans la famille de Ron, c’est idéal pour la saison !

Puis, je mettrais les bons vieux classiques policiers. Un Agatha Christie ou quelque chose de plus moderne aussi. Toujours un moment de détente, où on est à fond dans le bouquin et où on se sent bien d’être au chaud sous son plaid. Le chuchoteur est une valeur sûre (mais vous l’avez certainement déjà lu :)). Ou les romans de Deborah Crombie (comme Une eau froide comme la pierre).

Et vous, vous me conseillez quoi comme lecture pour cette période de l’année ? Ou comme film ?

Harry Potter, c’est fini

Ce vendredi soir, nous avons enfin vu le tout dernier volet d’Harry Potter au cinéma, Harry Potter and the Deathly Hallows, Part 2

Le film était génial, intense, bien fait… Pour une fois, la 3D ne m’a pas dérangée, l’histoire était tellement prenante que je n’avais pas le temps de me demander si les effets étaient bien réalisés (et avec le recul, ils étaient réussis même si, comme la plupart du temps, non nécessaires à mon goût).

Dans cette salle comble, séance de 19h35 de vendredi soir au Pathé Bellecour, en VO sous-titrée, je me sentais faire partie de quelque chose, d’une passion commune. Quand les premières images du film sont apparues, la salle a retenu son souffle… J’ai entendu le soulagement quand sont apparus à l’écran les mots « 19 years later ». Et moi aussi j’étais soulagée, mais presque triste, mélancolique… Parce que c’est la fin d’une ère.

Je me souviens de ma découverte du héros à la cicatrice et aux lunettes rondes : en deuxième année de médecine, je me suis dit « il faudrait quand même que je découvre ces bouquins, avec le succès qu’ils ont, ça doit valoir la peine ». Je me souviens des réflexions, des regards amusés de mes amis quand je sortais mon roman dans l’amphi (ou l’auditoire, dirons certains), surtout quand ils voyait la petite phrase « à partir de 11 ans ». Dès les premières pages de Harry Potter à l’école des sorciers, j’ai été complètement accro au héros de J.K. Rowling. J’ai dévoré les quatre tomes disponibles à l’époque et attaqué le cinquième dès que je l’ai trouvé. Les deux derniers, je les ai lus en anglais, ça allait plus vite ! Une vraie drogue, ce sorcier ! Pour une fois, j’ai même compris les fans qui allaient attendre devant les librairies pour acheter le Graal à minuit le jour de la sortie (même si je n’en faisais pas partie). La qualité des bouquins n’a cessé d’augmenter (avec le nombre de pages :)) pour finir sur un 7ème tome à couper le souffle…

Je me souviens également des films, toujours moins bien que les livres mais quand même, qu’on allait voir dès leur sortie… Les acteurs (Daniel Radcliffe, Emma Watson, Rupert Grint) ont grandi avec leurs personnages, ce qui est rend encore plus puissante la saga au cinéma.

J.K. Rowling a créé un mythe, un monde merveilleux, complexe, empli de recoins, de légendes, d’histoire. Au lieu de faire comme d’autres auteurs jeunesse qui font une série de livres destinés à des lecteurs d’un âge fixe, où le héros ne vieillit pas, la maman de Harry Potter a fait évoluer ses personnages avec ses lecteurs, ils ont grandi, rencontré des problèmes de plus en plus compliqués, etc. A mes yeux, la saga d’Harry Potter est une oeuvre littéraire. J’ai hâte de pouvoir posséder l’intégrale des films (dans un super coffret en forme de château?), et encore plus hâte de faire découvrir les aventures d’Harry à mes neveux et à mes futurs enfants…

Et même si J.K. Rowling a dit qu’elle n’écrirait que 7 tomes à l’histoire de Harry, j’ai l’espoir qu’un jour, elle nous raconte la vie de James et de Lily Potter… On peut rêver :p En attendant, on pourra découvrir ce que nous prépare l’auteur avec le site Pottermore qui ouvre en octobre…