Le Jardin des Secrets

3021768J’ai lu ce roman sur les conseils de ma soeur, j’ai mis du temps à m’y plonger, énormément de temps même. Au final, Le Jardin des Secrets (The Forgotten Garden en VO) a été une lecture distrayante et agréable, même si elle n’avait rien d’exceptionnel. Je ne connaissais absolument pas Kate Morton, l’auteur australienne derrière ce bouquin, mais j’ai depuis vu beaucoup de ses livres en librairie, notamment The Secret Keeper, que j’ai bien envie de découvrir et qui est déjà sur mon Kindle.

Ce livre nous fait suivre l’histoire de trois femmes : Cassandra, qui vit en Australie, sa grand-mère Nell et Eliza, à Londres, qui semble impliquée dans leur histoire de famille mais on ne sait pas trop de quelle manière.

Cassandra est dévastée par la mort de Nell, sa grand-mère adorée qui l’a élevée quand sa propre mère a choisi de refaire sa vie sans sa fille dans les pattes. Sans surprise, c’est Cassandra qui hérite de tout ce que possédait Nell… Dont un cottage en Angleterre dont Cassandra ignorait l’existence. C’est intriguée qu’elle se plonge dans l’histoire hors du commun de sa grand-mère : à l’âge de quatre ans, la jeune Nell est arrivée en Australie à bord d’un bateau en provenance d’Angleterre, seule et amnésique. Recueillie par une famille australienne, l’enfant a grandi entourée d’amour pour finalement n’apprendre la vérité sur son arrivée en Australie qu’à son 21ème anniversaire. Se sentant trahie, la jeune Nell (qui ne connaît même pas son propre prénom, Nell étant le nom que lui a donné sa famille d’adoption) prend du recul vis à vis de sa vie et décide de rechercher sa vraie famille. Le point de départ de sa quête : une petite valise qu’elle avait avec elle sur le paquebot, contenant entre autres de l’argent mais surtout un livre de contes de fée magnifiquement illustré ! Sa petite-fille Cassandra suit les traces de Nell jusqu’en Angleterre, dans le petit cottage et son joli jardin secret emmuré. Elle va poursuivre l’enquête que sa grand-mère a dû abandonner à l’époque et essayer de découvrir les raisons qui ont amené une enfant de quatre ans à traverser l’océan seule à bord d’un immense navire.

Ce bouquin n’a pas été un coup de coeur phénoménal ni une découverte transcendante mais, une fois que j’ai réussi à entrer dans l’histoire, il m’a fait passer un bon moment et m’a distraite. Par moments un peu prévisible, un peu bateau, il m’a fait penser aux schémas de Virginia C.Andrews (le coup du labyrinthe notamment), le côté « on suit une lignée de femmes fortes », les secrets de famille, etc. J’ai apprécié les lieux décrits, notamment ce jardin qui m’a fait penser au Jardin Secret de Frances H. Burnett, un de mes romans favoris étant enfant (Frances H. Burnett apparaît d’ailleurs dans ce roman et s’inspire soi-disant du jardin du cottage pour écrire son chef-d’oeuvre). The Forgotten Garden a été une lecture sympathique, distrayante mais pas inoubliable.

Publicités

En résumé #12

Hop, un petit article fourre-tout ! J’ai eu un assez bon rythme de publication ces derniers temps, j’ai lu beaucoup et eu pas mal de choses à vous raconter. En ce moment, c’est un peu plus calme : j’avance très lentement dans ma lecture actuelle (The Forgotten Garden de Kate Morton, ou Le Jardin des Secrets en français), je m’y ennuie un peu, pour tout vous dire.

Côté séries, j’ai démarré Star-Crossed avec Matt Lanter (Liam Court dans 90210). J’ai beau apprécier énormément cet acteur,  je n’accroche pas à cette histoire d’extra-terrestres sur Terre ni à l’amourette entre Roman (alien) et Emery (humaine). Déjà, le principe « regarde on est des aliens on a des taches sur le visage et on s’habille en noir » me semble un peu simpliste. Puis, c’est assez mal exploité, alors que l’idée de départ pouvait être sympa : un vaisseau s’est écrasé sur terre il y a dix ans, les Atrians, qui cherchaient refuge sur Terre, ont été isolés dans un camp. Aujourd’hui, un projet d’intégration envoie sept adolescents extra-terrestres dans le lycée de la ville. Mais on reste beaucoup trop dans le côté ado, on nous sort des conspirations foireuses, etc. C’est dommage. Rien à dire mais sur la même thématique, Jason Katims (Parenthood) avait fait du meilleur boulot avec Roswell ! Les personnages étaient plus charismatiques (et pourtant je n’ai jamais trouvé le jeu de Jason Behr exceptionnel, loin de là).

star-crossed

Toujours en séries, je me demande quoi faire au sujet de Revenge. Je vous en avais parlé lors de la première saison, j’étais super enthousiaste. Nous sommes à présent au milieu de la saison 3 et on a de plus en plus l’impression désagréable de se retrouver devant Santa Barbara ou Les Feux de l’Amour sur TF1… Je ne sais pas si ça vous fait cet effet-là aussi mais on est de moins en moins passionnés… Pour ce qui est de Pretty Little Liars, le summer finale de la saison 4 vient d’être diffusé… Que dire à part que ça tire en longueur et que ça ne tient pas toujours la route (même si ce dernier épisode nous fournissait tout de même quelques éléments de réponse). Par moments, le succès de certaines séries leur fait perdre toute consistance : ça marche alors on essaie de rallonger le truc, sauf qu’au delà d’un certain point, ça ne ressemble plus à rien. Cette neuvième et dernière saison d’How I Met Your Mother par exemple… Elle est looooooongue… Nombreux disent que c’est la saison de trop. Je ne sais pas encore (on verra avec les deux derniers épisodes restants – Edit : une déception pour beaucoup, pour nous aussi. On dirait que c’est l’année des series finales décevants, après celui de « Dexter ». Ceci dit, je vous rassure, on est toujours bien au-dessus du niveau de « Lost ». Ouf.) mais j’avoue que faire tenir une journée dans 23 épisodes, ce n’était pas la meilleure idée des scénaristes. N’est pas 24 qui veut ! La saison 2 de The Carrie Diaries, dont je vous parlais plus tôt cette année en termes élogieux, m’a également ennuyée. On tourne en rond et on s’enlise. Heureusement qu’il reste Parenthood, toujours aussi parfaite ! :)

Frozen

Côté ciné, on a eu le plaisir de découvrir le dernier dessin animé made in Disney, La reine des neiges (Frozen en VO). C’était magnifique ! Un superbe moment, une histoire toute jolie, un univers féérique, de l’humour, la voix de Kristen « Veronica Mars » Bell (en VO). Un vrai plaisir ! On a adoré ! Les personnages étaient charmants, de l’adorable Anna à la jolie Elsa, le courageux Kristoff et son fidèle renne Sven, le bonhomme de neige absolument génial, le prince tête à claques, etc. Bref, à découvrir ! :) Je ne vous raconte pas l’histoire pour vous laisser une surprise totale.

Et je vais vous parler aussi très vite de notre coup de coeur pour la magnifique ville de Brighton ! On a été gâtés pour notre première virée hors de Londres ! Mais vous verrez ça bientôt !