Souviens-toi

En préparant nos vacances sur la côte Est des Etats-Unis, je voulais absolument passer par le Cape Cod, que j’avais découvert plus jeune à travers divers romans. Parmi ceux-ci, il y avait le thriller de Mary Higgins Clark (oui, je sais :)) : Souviens-toi. C’est le cas de le dire, j’en avais gardé un souvenir plutôt agréable. Comme la situation s’y prêtait à merveille, je l’ai racheté (oui, je n’ai pas pu remettre la main sur mon exemplaire de 1997, probablement dans le grenier de la maison parentale à 800 km d’ici). Histoire de me plonger dans le bain avant de découvrir le coin de mes propres yeux.

L’ancienne édition du Livre de Poche, plus jolie que la nouvelle…

Je l’ai commencé (ou recommencé :)) dans l’avion entre Paris CDG et Boston Logan. Je l’ai terminé à Boston, un jour ou deux avant d’attaquer le Cape Cod. Je vous raconterai ce voyage un peu plus tard (le temps de trier mes quelques 18 Go de photos et de remettre mes idées au clair), mais je peux déjà vous parler de ce roman.

Menley est une jeune femme d’une trentaine d’années. Elle est mariée à Adam, un riche avocat new-yorkais. Tout serait parfait si leur premier enfant n’était pas mort dans un accident terrible : un passage à niveau qui se referme, la voiture coincée sur les rails, collision avec le train. Depuis, ils ont eu un autre enfant, une petite fille, Hannah. C’est l’été, ils décident de le passer au Cape, où Adam a passé son enfance. Ils louent une maison, épaulés par Elaine, une amie de longue date d’Adam. Leur couple a connu des difficultés liées à ce drame terrible, mais leur nouveau bébé a réussi à leur faire remonter la pente. Sauf que Menley entend des bruits, entend des trains pendant la nuit. Elle entend son fils Bobby l’appeler à travers la maison. Elle perd pied. Simultanément, elle se passionne pour l’histoire de la maison qu’ils occupent : près de 200 ans plus tôt, un drame s’est joué entre un capitaine de navire et sa jeune épouse, accusée (à tort) d’infidélité. Un autre drame touche la ville : un jeune marié a récemment perdu sa femme (riche évidemment) dans un accident de plongée sous-marine lors d’une tempête…

J’avais apprécié ce roman lors de ma première lecture, je l’ai apprécié lors de la seconde également. Agréable à lire en avion ou la nuit lorsqu’on souffre de décalage horaire, ce n’est pas le thriller le plus palpitant que j’ai lu mais il est plutôt sympathique, l’histoire est bien construite et l’aspect « historique » est également prenant. Le côté « Cape Cod » m’a beaucoup plu, même si ce n’est pas l’ambiance que nous avons retrouvée lors de notre séjour. Bref, si on ne doit en garder qu’un ou deux de l’auteur, Souviens-toi ferait sans aucun doute partie de ma sélection.

Publicités

En résumé #8

Après plus de six mois d’attente entre mon article résumé 6 et le 7, vous obtenez le 8ème opus après un peu plus de deux semaines. Au moins, ce n’est pas monotone comme rythme, toujours un petit truc pour vous surprendre. Ou pas, aussi.

Donc, pour commencer par la fin : je viens de terminer La nuit du Renard, un des premiers romans de Mary Higgins Clark. Un de l’époque où la reine du suspense (comme ils disent) n’était pas prévisible. Incroyable. Ouip, parce que depuis, la dame suit un schéma toujours identique : une demoiselle en détresse qu’un méchant monsieur veut tuer. Généralement, le méchant monsieur est dans la vie de mademoiselle, et c’est un autre monsieur, un chevalier servant, qui sauve la demoiselle en détresse. Et alors, elle ouvre les yeux et se rend compte qu’elle l’aime depuis le début. Enfin, ça, ce sont les derniers que j’ai lus. La nuit du Renard, c’était bien différent de ce schéma, et très sympa à lire. Bon, ce n’est pas le roman de l’année, mais le roman se défend, je trouve. Et ça repose.

A part ça, j’ai replongé, comme je vous l’avais dit, dans les livres de la Comtesse de Ségur. Là, c’est fini, il ne me reste plus rien à me mettre sous la dent sur iBooks la concernant. C’était vraiment sympa à relire… Juste, n’on a pas le même regard sur ses écrits quand est gosse qu’à l’âge adulte. Diable, ce qu’elle pouvait parler de Religion, de Dieu, de la Sainte Vierge. C’était pétri de bons sentiments, de bon monsieur le curé, d’Eglise, de prière, de foi. Genre s’il leur arrivait quelque chose de négatif, hop, petite prière. Impressionnant. Du coup, c’est plutôt amusant de regarder ça avec le recul des années. Et très intéressant. Ma foi, lire tous ces livres étant petite ne m’a pas traumatisée et ne m’a pas non plus transformée en une fervente catholique. Mais j’ai toujours adoré ses livres, candides, plein de bons sentiments. J’espère qu’ils en rajouteront, je n’ai pas encore eu ma dose ni relu un de mes préférés (« Après la pluie le beau temps »).

Puis, hier, nous sommes allés au cinéma, aussi. Voir Twilight Chapitre 3 (Eclipse ou Hésitation, c’est selon). J’avais lu le roman, donc pas de surprise côté scénario, mais qu’est ce que je me suis amusée ! Déjà le 2 j’avais beaucoup ri (et pris des coups de pied dans le siège par une fanatique assise derrière moi qui n’appréciait pas mon hilarité), mais celui-ci ne se défend pas mal non plus. Les scènes de bisous qui durent 3 minutes, avec les bruitages excellents, les loups garous qui forment ce que j’appelle la « bande des tout-nus ». Et les passages où Jacob court avec Bella dans ses bras sont exceptionnels tellement ils sont ridicules :) moi à sa place, je me serais transformée en loup histoire de courir plus vite. Mais évidemment, en loup, les demoiselles n’auraient pas pu admirer son magnifique corps d’athlète et soupirer devant ses magnifiques muscles saillants sous sa peau huilée et dorée. Evidemment. Les loups sont toujours aussi ridicules, Bella a toujours la bouche entr’ouverte. Juste, Edward gémit beaucoup moins en l’embrassant que dans le 2ème opus. Ah, et les vampires semblent en plâtre, cette fois. Très bizarres quand ils meurent du coup. Ce n’était pas comme ça, avant, si? Les batailles sont décevantes, on nous laisse présager quelque chose d’énorme et puis c’est réglé en deux minutes.

Prochainement, on ira voir Inception, je vais lire Le goût des pépins de pommes. Et j’aimerais bien voir Toy Story 3 (mais je n’ai pas encore vu le 1 et le 2). Et les deux derniers films tirés des romans Millenium. Rien que ça.

PS : Et là, on est plongés dans les DVD de Buffy The Vampire Slayer :) Très chouette à revoir !