Nouveautés séries : saison 2014-15

Hop hop, petite review des pilotes (et plus si affinités) lancés pour cette nouvelle rentrée !

A to Z

En perdant How I met your mother en fin de saison dernière, on a perdu un rendez-vous hebdomadaire de 20 minutes dans notre planning (enfin, si vous connaissez mon planning, vous verrez que franchement, ça se comble plutôt facilement, mais passons :p). J’ai envie de dire « il était temps ». La fin de HIMYM a été une grosse déception : la qualité du show a chuté avec les années mais pour la dernière saison, on est vraiment tombé bas. Donc pas de regret en saluant le départ de Ted, Robin, Barney, Lily et Marshall. Et de la fameuse « mother » qu’on nous a cachée pendant tant d’années. Pour combler ce spot de 20 minutes, quoi de mieux qu’une série avec l’actrice qui jouait justement cette fameuse « mother » (que l’on a pas assez vue, selon moi) ? :) Cristin Milioti (vue également dans The Wolf of Wall Street) est donc l’héroïne de la nouvelle comédie de NBC : A to Z. L’autre tête d’affiche n’est pas inconnue non plus : il s’agit de Ben Feldman, le premier ange gardien (Fred) de Deb dans Drop Dead Diva. L’alchimie entre les deux passe très bien. A to Z nous raconte l’histoire d’amour de Zelda et Andrew qui va durer 8 mois, 3 semaines, 5 jours et une heure. Et on n’a qu’une seule envie : plonger dedans ! Le pilote était vraiment réussi, hâte de voir la suite ! Coup d’envoi le 3 octobre (mais le pilote est déjà en ligne).

Selfie

cfad4eab5a987076482d8c62bd03

Petit OVNI de cette rentrée (je trouve), Selfie, diffusée sur ABC depuis cette semaine, est immédiatement mordante. Notre addiction aux réseaux sociaux est frappée de plein fouet. La critique est acide pour les personnes qui partagent chaque instant et qui mettent en scène leur vie pour l’afficher sur Facebook ou Instagram. Le personal branding, tout ça. Le côté « regarde je poste une photo trop glamour de moi, un selfie avec tous mes « amis » et une photo de mon plat digne de top chef mais en vrai, je mange toute seule au McDo, mes « amis » se fichent de ma vie et mon chat est moche ». On suit Eliza, demoiselle populaire mais qui veut redevenir « réelle » et qui demande à un de ses collègues, Henry (John Cho, le type qu’on a vu dans plein de trucs sans bien arriver à le situer) de la coacher. Le seul hic, c’est que j’ai l’impression que la série va vite perdre la magie de la nouveauté et risque de tomber dans l’excès… On verra sur le long terme.

Red Band Society

Red-Band-Society-promo-photo-showing-Octavia-Spencer-labeled-as-scary-bitch-September-2014

Une amie l’a décrit comme un « Grey’s anatomy avec des enfants » et m’a dit qu’elle me haïssait car elle voyait déjà les larmes arriver. Lancée par la FOX, il s’agit d’un remake d’une série espagnole (Les bracelets rouges). On suit l’unité de pédiatrie d’un hôpital américain : entre cancers, problèmes cardiaques, coma, anorexie et cie, les ados qui déambulent dans les couloirs de ce service sont super attachants. L’amitié qui se noue entre ces jeunes qui n’auraient jamais traîné ensemble dans le monde extérieur est très jolie à regarder. Ce sont eux, la Red Band Society. Le personnel de l’hôpital n’est pas en reste : l’infirmière dite Scary Bitch a un coeur de guimauve et on a le plaisir de retrouver Dave Annable (Justin de Brothers and Sisters) dans le rôle du médecin référent des adolescents. J’ai hâte de voir la suite (même si on sent bien que ça va nous faire chialer). A voir comment la FOX va réagir aux premiers résultats : les chiffres des audiences sont mauvais…

Gotham

Gotham_Cast_Banner

Ben McKenzie is back ! Depuis The O.C., lui et moi on s’est un peu perdus de vue. Je ne l’ai pas suivi dans sa précédente série, SouthLAnd, un cop show d’assez bonne qualité (à en croire les critiques). Mais bon, il restera toujours Ryan Atwood pour moi (d’autant plus que j’ai profité de cet été pour revoir l’intégrale de The O.C. donc bon, c’est toujours bien frais dans ma mémoire). Je vais tenter Gotham mais tout en restant réaliste : je pense que cette série est trop sombre par rapport à mes goûts. On nous présente la ville de Gotham City, ses dérives, ses flics (donc Ben McKenzie, qui interprète le Détective James Gordon). On nous introduit également les futurs méchants historiques de la franchise Batman : Pinguin, Catwoman, etc. Intéressante sans être un coup de coeur. A voir pour la suite. On y retrouve aussi le petit garçon de Touch dans le rôle de Bruce Wayne.

How to get away with murder

shonda-awardswatch.com_

La dernière née de la maman de Grey’s Anatomy. ABC a même lancé la soirée Shonda Rhimes avec un enchaînement de Grey’s Anatomy, Scandal (toujours à voir de mon côté) et cette nouveauté. Il s’agit de l’histoire d’une professeur de droit pénal qui permet à un petit groupe d’élèves prometteurs de faire un stage dans son cabinet… Entre meurtres et cie, on ne risque pas de s’ennuyer ! Le pilote est super rythmé, on suit une affaire traitée par l’avocate, Annalise Keating (l’affaire en question, prétexte pour nous lancer dans la série, traite de la tentative de meurtre d’un chef d’entreprise supposé commis par sa secrétaire). En parallèle, on nous fait un petit flash forward de quelques mois, pour nous montrer que quatre des étudiants de ce cours essaient de se débarrasser d’un cadavre. Ce pilote est là pour nous présenter la dynamique de How to get away with murder. Et rien à dire, c’est déjà passionnant ! Vivement vendredi et l’épisode 2 ! Et pour les fans de Gilmore Girls, on retrouve Paris Geller (Liza Weil) en tant qu’assistante du Pr. Annalise Keating. Et on retrouve aussi la jeune Katie Findlay qui jouait notamment Rosie Larsen dans les premières saisons de The Killing ainsi que Maggie dans The Carrie Diaries. A noter que cette série s’offre le meilleur démarrage d’un tv show sur ABC depuis 2007. Rien que ça :)

Celles que j’attends encore (parfois depuis un bail) :

Wayward Pines

Pines

Un agent secret fédéral qui débarque dans un petit patelin d’Idaho pour enquêter sur la disparition de deux autres agents. On en a énormément parlé, elle a été annoncée plein de fois et reportée tout autant. Je suis très très intriguée. On l’a comparée à Twin Peaks, ça a accru ma curiosité. J’ai hâte de découvrir ce que cette série nous réserve mais j’appréhende (oui, le lien avec Twin Peaks – pourtant hyper bien notée sur IMDb – ça reste flippant… Un résidu du traumatisme lié à la vue d’un nain qui danse en parlant à l’envers je suppose). Avec Matt Dillon, développée notamment par M. Night Shyamalan et basée sur la trilogie de romans Pines de Blake Crouch. Démarrage le 1er janvier 2015 sur la FOX avec une diffusion originale à raison d’un épisode par jour jusqu’au 10 janvier.

State of Affairs

state-of-affairs-ban__140515205443

Ici encore, pas forcément mon type de série de prédilection. Katherine Heigl interprète Charlie Tucker, un agent de la CIA qui abandonne le terrain pour devenir conseillère du président des USA, Constance Payton (incarnée par Alfre Woodard). Je vais tenter juste pour saluer le retour à la télévision de Katherine Heigl, qui avait quitté le petit écran depuis le milieu la saison 6 de Grey’s Anatomy pour se lancer au cinéma (avec un succès mitigé – même si j’ai adoré Life as we know it avec le talentueux Josh Duhamel). Coup d’envoi le 17 novembre sur NBC. En attendant, plus d’infos par ici.

The Affair

AFFAIR_SHOW_60_43_70_15.eps

Joshua Jackson (qui sera toujours Pacey pour moi – même s’il sort avec Diane Kruger et pas avec Joey Potter) revient encore dans un style différent : après le teen show (Dawson’s Creek) et la série de science-fiction (Fringe), on le retrouve dans un drama sur fond d’adultère. Une liaison démarre entre une serveuse, Alison, qui essaie sauver son mariage, et un romancier, Noah, qui passe ses vacances dans les Hamptons chez ses beaux-parents. Lancement le 12 octobre sur ShowTime ! Cela promet (non pas que le plot m’attire outre mesure mais Joshua Jackson + Showtime, ça doit valoir le coup :)) !

Publicités

La rentrée des séries, la suite (S01E02)

Je reprends mon « analyse »  sur la rentrée des séries, en abordant encore cette fois la rentrée des tv-shows que l’on suit assidument. Le dernier opus sera quant à lui consacré aux nouveautés de cette année qui ont attiré mon attention.

Alors, la reprise de Brothers and Sisters. Comme pour Desperate Housewives, la série reste égale à elle-même. On retrouve directement le côté « dramatique » de B&S, avec un accident de voiture dans les premières minutes, et des drames en chaîne après seulement deux épisodes. Entre bonheur, fiançailles, maladie, trahison, les problèmes récurrents de la famille Walker se retrouvent encore en filigrane. La « compétition » entre Holly et Nora continue, pour le meilleur comme pour le pire. Leurs enfants respectifs, Justin et Rebeacca, doivent prochainement se marier, ce qui accentue la mésentente de leurs mères. Du côté de Kitty, son mariage prend toujours un peu l’eau, suite à sa presqu’aventure avec un papa rencontré au parc… Mais parfois, les drames peuvent ressouder les gens… La saison ne semble pas décevante jusqu’ici. Parfois, on voudrait simplement que tout se passe bien, mais dans ce cas, on s’ennuierait sec, et en plus, ils devraient arrêter la série faute d’audience. Et surtout, une série dramatique sans drame, c’est un peu comme un Perrier sans bulle.

J’ai aussi repris Grey’s Anatomy ce week-end. Et là, j’ai été agréablement surprise. Déjà, on a réussi à esquiver les psychoses de Meredith Grey durant les trois premiers épisodes, ce qui est exceptionnel (en même temps, au vu du rythme effreiné  de ces épisodes, elle n’avait pas le temps de se remettre en question non plus). Comme on l’a vu lors de la dernier saison, Izzie est atteinte d’un cancer, Georges est sur le point de mourir, méconnaissable, pour avoir voulu et réussi à sauver une demoiselle. Couplé à l’avenir des mariages qui nous avaient été servis sur un lit d’hôpital à la fin de la saison 5, mixé avec des restrictions budgétaires et des licenciements, cela donne un bon potentiel pour cette saison! A espérer qu’ils en tirent parti.

Du côté de Dexter, notre tueur en série préféré, il y a aussi beaucoup de changement (rappelez-vous, il s’est marié : c’était la saison des unions télévisées, l’an dernier). Il vit à présent à temps plein avec Rita et leurs trois enfants (son fils biologique et les deux enfants issus du premier mariage de Rita) dans une très jolie maison, dans un très joli quartier. On découvre un Dexter éreinté après des nuits difficiles, calquées sur celles de son bébé. Il est moins infaillible, du coup, c’est surprenant vu le caractère méticuleux du personnage. On est face dans cet épisode au meurtre d’une jeune femme dans sa baignoire. Ce qui sera peut-être le point de départ de l’enquête qui durera toute la saison… A voir. De son côté, l’inspecteur Debra Morgan, fait des recherches à propos de son père et risque donc de découvrir la vérité (voire une pseudo vérité) à propos de l’adoption de son frère, Dexter. Cette série garde un charme certain, même si le rythme est un peu différent, du moins dans le premier épisode. J’ai particulièrement apprécié, après le générique habituel, le remake de celui-ci par un Dexter épuisé. Excellentissime.

Voilà voilà. A très vite pour le dernier billet sur les nouvelles venues de cette rentrée !

A nous la rentrée des séries! (S01E01)

Enfin! Je commençais à trouver le temps long (comme je vous l’avais dit quelques fois, d’ailleurs). Autant je suis triste de voir l’été s’en aller, les nuages gris revenir, les températures se casser la figure, et la pluie montrer son nez, autant le retour des séries me réjouit au plus haut point. Cet été, j’ai pu me consoler notamment avec Harper’s Island et la première saison de 90210, mais rien à dire, ce n’est pas pareil. Moi, j’aime MES séries fétiches, et je suis assez difficile à convaincre au niveau des petites nouvelles qui veulent chaque année se faire une place au soleil.

Je vais d’abord vous parler des reprises que l’on attendait (que j’attendais) de pied ferme, et à bras ouverts.

(Attention, si vous ne voulez rien savoir de ce qu’il va se passer cette saison, évitez de lire certains passages de cet article)

Greek

Si vous ne connaissez pas Greek, le synopsis n’est pas sorcier et tient en quelques mots-clés : université américaine, fraternités, sororités, étudiants un peu cinglés, guindailles, « baptême », « bleus ». Et voilà. Cette saison ne diffère pas beaucoup des autres, toujours les mêmes protagonistes, toujours les mêmes drames, le même humour. Personnellement, je trouve toujours la série sympathique, mais bon, l faut l’admettre, toujours rien de transcendant dans les épisodes. Greek est une série divertissante, et elle ne prétend pas être autre chose. Casey a le coeur qui balance toujours autant que l’année précédente, Rusty est toujours fleur bleue, ZBZ et les autres maisons ont toujours les mêmes valeurs, et les drames sont toujours aussi peu dramatiques que dans les saisons précédentes. Rien de nouveau sous le soleil donc. Sympa, sans surprise, mais divertissant.

How I met Your Mother et Big Bang Theory

Ici, un paragraphe pour les deux. Pourquoi? Parce qu’elles vont avoir droit aux mêmes compliments et aux mêmes critiques. Les compliments sont, comme toujours, l’humour de la série, grâce aux personnages décalés de l’une comme de l’autre, Barney et Sheldon, pour ne citer qu’eux. Aussi, leur format d’une vingtaine de minutes, qui laisse une certaine liberté… Et simplement leur esprit. Comme petits défauts, je dirai le côté train-train qui s’installe dès lors qu’ils installent un nouveau couple dans la série. Pour exemple, vous aviez vu à la fin de la saison 4 de HIMYM que Barney et Robyn tentaient un rapprochement. Eh bien, cela ne rajoute pas vraiment quelque chose à la série (du moins pas encore). Du côté de The Big Bang Theory, pareil : la relation Penny-Leonard casse aussi un peu le rythme, les scénaristes se concentrent un peu trop sur cela, au détriment de l’esprit de base de la série. Mais bon, malgré tout, elles restent vraiment super bien, ces séries!

Desperate Housewives

A ce niveau, je n’aurais qu’un truc à constater : la série reste égale à elle-même. J’ai envie de dire que ça devient lassant, en fait… Après on va dire que je suis une mauvaise langue :p Entre un nouveau mariage pour l’une, un nouveau nouveau bébé pour l’autre, de nouveaux voisins intrigants, un petit coup sur la tête d’une demoiselle qui finit assommée voire morte, on a encore droit à un criminel dans Wisteria Lane. Ils n’ont vraiment vraiment pas de chance, quand même, dans cette rue, de tous les ans avoir un nouveau psychopathe qui s’installe dans le voisinage. Je crois que j’aurais déjà déménagé, à leur place. Je vais la suivre, mais le goût de déjà-vu est assez dérangeant.

Gossip Girl

Nos amis de l’Upper East Side arrivent à l’université, wouhou. Toujours bercée par la voix de Kirsten Bell, la série est à un tournant : on quitte la sacro-sainte école privée pour se poser dans une université du centre de New York. Et hop, inversion des « cool » et des autres. La pauvre Blair peine à construire sa cour de favorites, alors que Dan et Vanessa deviennent populaires. Serena a un comportement incohérent, comme toujours, et qui commence à me lasser. Et on a le retour de notre copine Georgina (qu’on avait quittée en fin de saison 1). Et le nouveau couple « stable » de Blair et Chuck. Pour combien de temps, on ne sait pas… Et en fait, on s’en fiche un peu. Rien de renversant par ici non plus donc.

90210

Alors, là, je vous avoue que je ne sais pas bien où ils vont. La série aurait pu être quelque chose de bien, mais réellement, les scénaristes font un peu n’importe quoi, ça en devient énervant. Pas convaincue du tout par ce début de saison. Déjà la première saison, que je vous avais présentée il y a un mois tout juste, n’avait pas généré de ma part une avalanche de compliments (dont je ne suis pas avare quand j’aime les choses, il suffit de regarder mes billets sur L’ombre du vent ou sur La physique des catastrophes, on dirait que j’essaie de vous obliger à les lire :)). La première saison nous plongeait dans le côté un peu écervelé, matérialiste et stupide de l’adolescence, la seconde saison nous entraîne un peu n’importe où. Entre Annie qui culpabilise d’avoir écrasé un homme (qui est mort des suites de ses blessures), Naomi qui lui rend la vie dure vu qu’elle croit qu’Annie a couché avec son copain (alors que c’est sa propre soeur (à Naomi donc) qui a fait ça, avec l’autre qui roule en Lamborghini, qui voulait épouser la fille enceinte d’un bébé qui n’était pas le sien et qui n’en peut plus d’être puceau, tout ça est irréaliste, et ça en devient doucement (ou pas) inintéressant. A se demander quelle connerie ils vont nous sortir cette semaine. Sincèrement, je suis presqu’impatiente de le savoir.  Bref, je ne vous la conseille pas… Si vous voulez regarder une série de qualité, passez votre chemin.

Et les autres?

Vous remarquerez que je suis assez déçue, globalement, de la rentrée de cette année… Mais peut-être que cette saison a quand même du potentiel! Du côté de Dexter, de Brothers and Sisters et de Grey’s Anatomy, je n’ai pas encore regardé. Je crois que Dexter ne va pas me décevoir, mais pas sûr pour les deux autres : Brothers and Sisters est je crois à un tournant aussi… Ils doivent éviter de tourner en rond et je crois que ça va devenir complexe. Quant à Grey’s Anatomy, la dernière saison avec les hallucinations du Dr Isobel Stevens m’a assez fatiguée, comme les indécisions et les revirements incessants de Meredith Grey, mais le final remettait tout en question. A voir s’ils ont réussi à en tirer parti… Ces séries donneront lieu d’autres billets, dans lesquels je vous parlerai également des nouveautés de cette année et dont j’ai vu le pilote, et plus si affinités (un billet plus court que celui-ci, promis)!