iZombie

Vous ne l’ignorez pas (je suis loin de m’en cacher :-)) : je suis une grande fan de Veronica Mars et de son univers. J’ai vu les 3 saisons plusieurs fois, j’ai participé à la campagne Kickstarter pour le film, j’ai vu ce même film plusieurs fois aussi et j’ai également dévoré les deux livres qui font suite au film (ici et ) (si vous me suivez toujours). J’attends la suite de pied ferme, d’ailleurs. Si jamais quelqu’un m’entend. J’avais noté que Rob Thomas parlait quelques fois de sa nouvelle série, iZombie. Je n’étais pas plus attirée que ça… Moi les zombies (The Walking Dead) et les séries qui font peur (vraiment peur, genre Bates Motel ou American Horror Story), je n’y touche pas. Je tiens à mon sommeil et à la douceur de mes rêves. Et la réalité est déjà bien assez moche comme ça… Surtout en ce moment.

Cependant, un jour de vache maigre et après avoir lu d’étonnement bons retours sur cette série, je me suis lancée. J’ai dévoré la saison et demi disponible en 48 heures (j’étais malade, ça aide). Déjà, cet excellent rendement vous donne une bonne indication sur mon ressenti par rapport à celle-ci.

IZombie

Olivia Moore (Rose McIver, vue dans le film Lovely Bones et en tant que Tinkerbell dans Once Upon A Time) est une interne urgentiste dans un hôpital de Seattle. Super sérieuse, elle se consacre essentiellement à ses études de médecine et à son fiancé Major. Un soir, après le boulot, une collègue l’invite à une fête sur un yacht. Elle refuse mais son fiancé la motive à sortir et s’amuser, pour une fois. Mauvais plan : la soirée tourne rapidement au drame suite à une attaque de zombies (oui, oui, des zombies). Olivia (dite « Liv ») est griffée par l’un d’eux (Blaine) en tentant de s’échapper. Elle se réveille sur la plage, le lendemain matin, enfermée dans un sac pour la morgue. Avec une envie irrépressible et incontrôlable de manger du cerveau. Ben oui, logique. Suite à cette soirée on ne peut plus réussie, Liv retrouve ses amis et sa famille, mais rien n’est comme avant. Elle annule ses fiançailles avec Major (incarné par Robert Buckley, qu’on a pu voir dans One Tree Hill) sans lui donner de vraie raison (en même temps « euh, chéri, je suis un zombie, désolée », ça ne passe pas vraiment bien) et lui brise le coeur. Elle quitte son job plein d’avenir aux urgences pour rejoindre le bureau médico-légal et travailler auprès du légiste et de la police (et surtout, des cerveaux, on y revient encore). Et physiquement, ses cheveux bruns sont devenus blond platine et sa peau est cadavérique. Assez rapidement, son chef, Riva, se rend compte de la situation (les cerveaux qui disparaissaient des cadavres, ça lui a mis rapidement la puce à l’oreille). Le truc en plus, c’est que quand Liv mange le cerveau d’un cadavre, elle a des visions liées à la personne et à ses derniers jours… Et ces visions peuvent aider la police. Elle commence à travailler avec l’inspecteur Babineaux, qui est persuadé qu’elle est un genre de médium et qui accueille volontiers ses visions pour ses enquêtes.

before

Cette série est différente de Veronica Mars, mais… pas tant que ça. Déjà, l’héroïne a de nombreux points communs avec Veronica : une certaine impertinence, un humour un peu piquant. Puis, le ton, la manière de raconter l’histoire rappelle aussi la série des années 2000. Pour couronner le tout, l’apparition successive de plusieurs Easter Eggs : des acteurs jouant Dick, Cliff McCormack, Wallace, etc. était un petit plaisir pour tout fan qui se respecte. ou la phrase de Liv, parlant de son amie Peyton (Ali Michalka, qu’on avait découverte dans la série Hellcats ou le film The Roommate), dans l’épisode s02e03 : « We used to be friends… A long time ago ». La mention de Hearst College aussi. Bref, un plaisir ! Chaque épisode se consacre à l’enquête sur un nouveau meurtre. En parallèle, un trafic de cerveaux pour nourrir les zombies de la ville est également en danger : les disparitions inquiétantes de jeunes sdfs dans un parc sont suivies par la police (et par Major, qui travaille en tant qu’assistant social avec ces jeunes).

iZombieLiv

Bref, pour une vision un peu alternative, sympa et drôle de l’univers des zombies, pour les fans de Rob Thomas et de Veronica Mars, cette petite série est à voir. Définitivement. Elle ne va pas révolutionner votre monde mais elle promet de passer de chouettes moments, des sourires et des petites montées de dégoût aussi (il ne faut pas se leurrer, à moins d’être zombie, le régime de Liv Moore ne fait pas rêver, même si elle essaie vraiment d’innover niveau recettes, il faut lui reconnaître ce bel effort).

Publicités

Mr Kiss and Tell

Mr Kiss and Tell - veronica marsNous revoilà avec le deuxième roman qui poursuit les aventures de Veronica Mars et cie. Il est paru tout récemment en anglais, je n’y ai donc pas résisté longtemps. Je vous avoue qu’il était dans ma wishlist Amazon depuis un bon moment.

On retrouve Veronica, Logan, Keith, Weevil et les autres quelques mois après la fin de The Thousand-Dollars Tan Line. Ils sont à l’aube d’un procès contre le département de la police de Neptune pour falsification de preuves et autres fraudes. Keith avait déjà enquêté sur le sujet et y avait presque perdu la vie dans un « accident » de voiture qui avait tué son ami Jerry Sacks. Veronica a quitté la maison familiale et vit désormais avec Logan juste à côté de l’océan.

Une femme leur rend visite chez Mars Investigations, où Mac et elle bossent désormais à plein temps aux côtés de Keith. Après avoir explicitement demandé à ce que ce soit Veronica qui traite son dossier, la cliente lui expose les faits. Elle représente la compagnie d’assurances du Neptune Grand. Un viol après lequel la victime a été laissée pour morte aurait eu lieu au sein de l’hôtel. La jeune fille, qui s’en est tirée, a perdu la mémoire de la soirée mais a reconnu un de des employés de l’hôtel, en séjour illégal et renvoyé au Mexique entretemps, comme son agresseur. Afin de déterminer la responsabilité de l’hôtel dans cette affaire, Veronica doit découvrir ce qui s’est produit cette fameuse nuit et si c’est bien l’employé de l’hôtel qui est le coupable. Il s’avère que la victime ne lui est pas tout à fait inconnue… Ce qui va un peu replonger le lecteur nostalgique dans la mythologie de Neptune.

Même si j’ai trouvé que ce roman était moins bon que le premier, il reste une délicieuse lecture pour les fans de Veronica Mars. C’est toujours un plaisir de grappiller quelques minutes avec Veronica et Logan, de retrouver Leo, de lire les blagues de Keith et de détester les flics véreux de Neptune. En gros, à lire si vous êtes accro à la série. Sinon, ça ne vous parlera pas plus que cela :-).

The Thousand-Dollars Tan Line

Hop hop, aussitôt vu le film Veronica Mars, j’étais déjà en manque des aventures de nos personnages préférés. Heureusement, Rob Thomas avait prévu le coup et c’est ainsi que je me suis retrouvée à lire The Thousand-Dollars Tan Line (dispo seulement en anglais pour l’instant). Ecrit par Rob Thomas, le créateur de la série et du film, et par Jennifer Graham, l’esprit de la saga est parfaitement respecté, encore une fois. En lisant les répliques, on entend la voix des personnages tant elles leur ressemblent ! Un vrai plaisir !

thousand-dollar-tan-line-rob-thomas-jennifer-graham-veronica-mars-novel-e1393110929789

L’histoire en elle-même ne casse pas trois pattes à un canard : pendant la convalescence de son père, Veronica gère Mars Investigations avec l’aide de son amie Mac. La saison est plutôt calme, trop calme. L’argent ne rentre pas du tout et Veronica s’inquiète de ne pas pouvoir payer son amie (qui a lâché son job chez Kane Software pour la rejoindre). C’est alors que la propriétaire du Grand Hotel de Neptune vient lui demander de l’aide pour résoudre une affaire de disparition. En d’autres termes, la Chambre du Commerce de Neptune fait appel à Mars Investigations pour prêter main forte à la police (qui est toujours aussi inefficace, le Sherif Dan Lamb étant encore pire que son frère, oui, c’est possible).

A Neptune, on est en pleine saison de Spring Break : les hôtels sont remplis de jeunes en maillots de bain, bourrés presqu’en permanence, les bars versent de l’alcool à flots, tout cela est excellent pour l’économie de la ville. Sauf qu’une jeune fille a disparu, et une journaliste n’a de cesse de parler d’insécurité à Neptune, mettant en garde les parents que leurs enfants risquent de se faire enlever, tuer et autres s’ils les laissent venir faire la fête dans cette ville ! Comme l’affaire stagne et que le nombre de fétards diminue, Veronica est appelée à la rescousse pour retrouver la jeune Hayley, disparue après une soirée dans une immense maison au bord de la plage. Ses amies ne se sont aperçues de son absence que le surlendemain (le Spring Break semble faire perdre la notion du temps et beaucoup de neurones aux adolescents). Veronica va donc se lancer sur les traces de la jeune fille, de soirées en soirées. Quelques jours après la disparition de la jeune fille et le début de l’enquête de Veronica, une autre adolescente, Aurora, disparaît également, elle aussi après avoir fait la fête dans cette même maison. Les parents des deux jeunes filles sont éplorés, et Veronica va devoir gérer d’autres complications… Tout cela avec Logan toujours en mission en mer. Heureusement, Wallace et Mac sont toujours bien là et son père, même convalescent, reste Keith Mars !

Bref, du Veronica Mars comme on l’aime. Il manquait juste le générique. L’audiobook doit également être très sympa à écouter : il est lu par Kristen Bell herself ! :) Vivement le prochain !

Veronica Mars Movie

14 mars 2014. Cette date était très attendue par les « marshmallows » (nom des fans de Veronica Mars) partout dans le monde ! En effet, Veronica Mars, le film, celui que l’on attendait tous depuis de longues années, sortait aussi bien en salles (trop peu nombreuses) que directement sur les plateformes de VOD ou encore en achat numérique sur Amazon ou iTunes. Oui, tout le même jour ! En effet, l’équipe du film et plus particulièrement Rob Thomas ont voulu offrir à TOUS les fans (et à tous ceux qui ont soutenu la campagne Kickstarter qui a fait du film une réalité) la possibilité de voir le film dès le jour de sa sortie et ce même si les salles avaient choisi de ne pas le diffuser. Evidemment, ça n’a pas dû aider les studios à proposer leur film dans d’autres salles (surtout quand on voit le prix du ticket de cinéma)… Mais bon.

veronica-mars-movie-has-a-release-date

Donc, ce 14 mars, j’étais au taquet ! En tant que backer (parmi les 91585 qu’a totalisé le projet) de la campagne Kickstarter, j’avais droit au téléchargement gratuit du film sur la plateforme Flixster (que je ne connaissais pas). Au départ, j’ai voulu attendre mon cher et tendre pour le regarder ensemble (oui, je suis naïve parfois). Je n’ai pas résisté bien longtemps et j’ai craqué au cours de l’après-midi : je me suis installée bien au chaud dans mon fauteuil, dans les meilleures conditions possibles, et j’ai appuyé sur play. Avec délectation !

veronica-mars-movie-07

New York. Veronica est bardée de diplômes et est à présent avocate. Elle passe un entretien d’embauche dans un prestigieux cabinet légal. Elle vit à New York avec Piz, qu’elle avait rencontré durant la saison 3. Tout va bien, elle trace son petit bonhomme de chemin tranquillement. Aux infos, elle apprend qu’à Neptune, une chanteuse célèbre (Bonnie DeVille, de son vrai nom Carrie Bishop, une ancienne élève de Neptune High vue dans la saison 1) a été retrouvée morte. On soupçonne le petit-ami de la star, Logan Echolls. Le lendemain, elle reçoit un coup de fil de Logan, avec qui elle n’a plus eu le moindre contact depuis des années. « I need your help Veronica ». Et la machine est lancée : elle file à Neptune, retrouve son papa, ses amis Mac et Wallace et surtout son ancien amour, Logan, dont elle va essayer de prouver l’innocence. Le tout entremêlé de moments typiques de Neptune, de balades au commissariat ainsi que la high school reunion de la promo de Veronica. Rien que ça.

On ne voit pas le temps passer et surtout, on oublie que ça fait tant d’années qu’on a quitté (à contrecoeur) Veronica, Logan, Wallace, Keith et cie. La série n’a pas vieilli, le cast est toujours aussi exceptionnel, j’adore toujours autant Kristen Bell ! Bref, je suis ravie ravie ravie d’avoir participé (à mon échelle) à la réalisation de ce super film, qui ravira les fans de la série (et les autres aussi :)). Le long métrage a le goût du tv-show, il en respecte l’esprit, tout ça. On a le retour de Leo, quelques clins d’oeil comme une apparition de James Franco, c’est dire ! La seule chose qui m’est venue à l’esprit à la fin du film, c’est « bon, c’est quand le prochain ? » En vrai, ce que j’ai pensé exactement c’est « #happythankyoumoreplease » (le titre d’un film avec Kate Mara, qu’on a retrouvée dans House of Cards, vu il y a un ou deux ans, mais ceci est une autre histoire).

Pour ceux qui comme moi sont complètement addict à Veronica Mars, sachez qu’en attendant de futurs possibles autres films (croisons les doigts tous ensemble), Rob Thomas a prévu de sortir des romans avec de nouvelles intrigues ! Le premier sort très bientôt (et si je vous dis que je l’ai déjà pré-commandé, je suis sûre que vous ne serez pas surpris). Je vous en parlerai ! En attendant, foncez découvrir ce nouveau volet des aventures de Veronica ! :-)

Veronica Mars va revenir au cinéma ! Yay !!

Aujourd’hui, petit article court et plein de bonne humeur. A propos du nouveau pape François ? Non ! A propos de l’autre grande nouvelle d’hier : le film Veronica Mars verra enfin le jour, c’est officiel ! Et ça, c’est une super nouvelle pour une fan de la série comme moi (et pour tous les autres :))!

kristen-bell-veronica-mars6-8776902plbyo_1713

Hier, sur la plateforme Kickstarter, un nouveau projet : Rob Thomas (le producteur de la série) propose de réaliser le film tant attendu autour de Veronica Mars, avec la présence des acteurs (oui oui, on va retrouver Veronica, son papa, Logan, etc.). L’objectif : réunir 2.000.000 de dollars en 30 jours. A priori, ça a été réalisé en moins d’une journée, les fans de Veronica Mars sont encore bien présents ! Et c’est une nouvelle absolument géniale ! Le projet a d’ailleurs battu plusieurs records sur la plateforme (le million de dollars atteint le plus rapidement, etc.). On en parle un peu partout, même sur des médias européens (cf. ici par exemple)

En attendant cela (laissons le temps à Kristen Bell d’accoucher avant de tourner le film :)), voici la vidéo de promotion du projet sur Kickstarter. Et vivement 2014 !

Pour plus d’infos, on peut suivre Kristen Bell et Rob Thomas sur Twitter ! :) D’excitation, Kristen a même parlé de sa crainte d’accoucher en avance :) C’est génial de les voir aussi contents que nous !